Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Des enfants déguisés en pères Noël dans le nord de l'Inde, à Chandigarh - Crédit REUTERS

Des enfants déguisés en pères Noël dans le nord de l'Inde, à Chandigarh - Crédit REUTERS

Non, non, ce n'est pas à Coca-Cola que le Père Noël doit son superbe costume d'hiver blanc et rouge.

1. Point de départ, la légende de Saint Nicolas, parfois vêtu d'une cape rouge.

Au XIe siècle, une relique de l'évêque saint Nicolas, protecteur des enfants, des veuves et des gens faibles, est transférée depuis Bari (Italie) vers le duché de Lorraine. Depuis, le culte de ce saint s'est répandu dans plusieurs pays.

Encore aujourd'hui, la Saint-Nicolas est fêtée dans plusieurs pays d'Europe : en France, en Allemagne, en Suisse, au Luxembourg, en Belgique, aux Pays Bas, en Pologne, en Autriche... La légende dit que dans la nuit du 5 au 6 décembre, il passe dans les maisons pour apporter aux enfants sages des friandises (fruits secs, pommes, gâteaux, bonbons, chocolats, pain d'épice..).

"Dès le Moyen Âge, saint Nicolas est représenté avec une grande barbe, une crosse d'évêque, une cape de couleur rouge et une mitre (le couvre-chef de l'évêque)", assure Nadine Cretin, auteur d'Histoire du Père Noël aux éditions Le Pérégrinateur.

La légende de saint Nicolas va ensuite se greffer sur le mythe germanique du Dieu Odin, capable de voler dans les airs sur son cheval... Ce qui va inspirer le fameux traîneau du Père Noël, tiré par des rennes.

2. Aux États-Unis, au XIXe siècle, le costume devient rouge

Au XIXe siècle, le personnage de saint Nicolas s'exporte aux États-Unis, sous la forme de "Santa Claus".

En 1822, un pasteur américain, Clement Clarke Moore, écrit un poème pour ses petits-enfants dans lequel il décrit Santa Claus, arrivé avec un traîneau tiré par huit rennes, qui descend dans le conduit de la cheminée pour distribuer des cadeaux aux enfants. Cette fois, il n'est plus vêtu comme un évêque mais porte un manteau de fourrure.

"Le dessinateur Robert Weir va le dessiner pour la première fois en 1837, habillé de rouge et blanc, mais en tout petit. Thomas Nast le dessine ensuite avec les mêmes attributs: un costume rouge et blanc avec une ceinture noire, de la fourrure, un bonnet et bedonnant, mais plus semblable au Père Noël d'aujourd'hui", raconte Nadine Cretin.

Même, si au XIXe s, plusieurs illustrateurs anglo-saxons représentent le père Noël sous différentes couleurs : bleue, vert, gris, violet...

En France, à la même époque, le Père Noël est très différent : on le surnomme tantôt "bonhomme Noël", "Père Janvier", selon les régions. Il est toujours vêtu d'un costume d'hiver blanc et rouge, mais il est maigre, très austère, et porte des baguettes à la ceinture pour gronder les enfants qui n'auraient pas été sages.

3. Dans les années 1930, Coca-Cola immortalise la figure du Père Noël vêtu de rouge et de blanc

Dans les années 1930, Coca-Cola lance une grande campagne de publicité qui reprend le personnage de Santa Claus. C'est Haddon Sundblom, artiste américain, qui le dessine. Cette fois, c'est un vieillard aux joues rouges, bedonnant, vêtu d'un costume rouge et blanc, à l'allure plutôt sympathique: le Père Noël tel qu'on le connaît aujourd'hui.

La campagne de Coca-Cola part dans l'hémisphère Sud -c'est une boisson fraîche qui se boit surtout l'été, à l'époque- avec ce personnage vêtu d'habit d'hiver. C'est la raison pour laquelle le Père Noël continue d'être imaginé et représenté ainsi dans les pays de l'hémisphère Sud aujourd'hui!

Cette représentation du Père Noël s'impose en France dans les années 1950, avec l'essor des Grands Magasins parisiens qui vont inciter, dans leurs vitrines, à acheter des cadeaux aux enfants pour le 25 décembre.

Tag(s) : #AIR DU TEMPS

Partager cet article