Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Après l’annonce de la mort de Ben Laden, des centaines de personnes se sont rassemblées devant la Maison Blanche en scandant «USA! USA!”
C’est dans ces moments-là qu’une ligne de démarcation se trace entre les penseurs critiques et ceux qui se se sont fait avoir par les tempêtes médiatiques de merde ; entre ceux qui comprennent la complexité d’une situation et ceux qui préfèrent ne pas savoir ; entre ceux qui comprennent les motifs sous-jacents de l’élite et ceux qui sortent en scandant « USA! USA!”.
La soirée du 1er mai 2011, la déclaration de Barak Obama a été celle d’un triomphe et d’une célébration. Il a déclaré qu’avec la mort d’Oussama Ben Laden, « justice était faite ». Les retombées médiatiques après l’annonce ont été tout autant festives : «C’est un grand jour pour l’Amérique et le monde» … «La plus grande nouvelle depuis le 11 septembre » … « Nous allons tous nous rappeler exactement où nous étions quand nous avons entendu cette nouvelle ».

L’« événement » tout entier a été artificiellement gonflé, exagéré et glorifié.

Pourquoi la mort d’un homme cause un tel bonheur et une telle célébration ? Depuis quand avons-nous dégénéré vers un tel état de barbarie? Parce qu’il a perpétré le 11 septembre ? A-t-il aussi causé l’implosion du WTC ? Maudit sois-tu Osama et ton équipe de comploteurs !

Je vous épargnerai le discours que tout le « 11/9 était un coup monté de l’intérieur », car je sais que la plupart des lecteurs de ce site n’en sont que trop conscients. Alors, pourquoi devrions-nous nous occuper de savoir si Ben Laden est mort ou non ? Est-il vraiment mort? Est-il mort il y a deux ans? Qui le sait vraiment? Nous vivons dans une ère de l’artificiel, entièrement mise en scène, d’événements générés par les médias. Pourquoi la mort de Ben Laden a-t-elle été annoncée dans la soirée du 1er mai? Ce fut le sacrifice nécessaire.

Beltane

Le 1er mai ou « Jour de mai », a toujours été considéré par plusieurs cultures comme un important jour de fête – surtout dans les cercles occultes en raison d’alignements célestes. Dans les traditions Illuminati, il est considéré comme le deuxième jour le plus important de l’année. En fait, l’Ordre des Illuminés de Bavière a été fondée le 1er mai 1776.

En Europe, il s’appelle fête de Beltane, ancienne célébration gaélique de la sexualité, de la fertilité … et des sacrifices sanglants.
« On suppose que des sacrifices d’animaux étaient effectués à chaque Beltane pour assurer la fertilité de leurs cultures, cependant, tous les cinq ans les Celtes des Highland faisaient des sacrifices humains, les sacrifiés étant des criminels condamnés et des prisonniers de guerre. Ils étaient sacrifiés par les Druides, quoique les modalités de leur mort variaient. Beaucoup auraient été abattus avec des flèches, mais les descriptions des cérémonies Celtes Gauloises les montraient brûlés vif dans d’immenses représentations humaines en osier. « 

On peut retrouver les origines de la fête de Beltane dans la célébration du dieu sumérien Enlil – connu sous le nom de Baal. Le nom de Beltane est dit provenir du mot Baal. La fête de Beltane était célébrée de manière très semblable à celles d’anciens rituels de Baal.

« Dans les traditions du Moyen-Orient, Baal fut tué et envoyé aux enfers, après quoi il a été ramené à la vie par les pouvoirs de sa sœur-amante, Anat. Baal est ainsi associé aux cycles saisonniers et à l’arrivée du printemps et des cultures.Cela s’est reflété dans les fêtes de Beltane, qui culminait avec le mariage symbolique du Dieu Hiver et de la Déesse du Printemps (ou le Roi Hiver et la Reine de Mai). La Reine de Mai, dans les fêtes, était une figure de la Terre mère.Le mot Baal signifie seigneur ou mari. Dans l’accouplement du Roi Hiver et de la Reine de Mai, la terre et le ciel se joignaient, et la fertilité et la vie étaient symboliquement rallumées chez les animaux, les gens, et la nature. «  Jane Adams, articles sélectionnés.

« Par analogie et par la croyance que l’on peut contrôler ou aider les pouvoirs de la nature par la pratique de la magie, la magie bienveillante en particulier, la sexualité peut caractériser une partie du culte de Baal et Astarté. Des allusions au culte de Baal suggèrent que les orgies prévalaient. Aux sommets des collines et des montagnes fleurissait le culte des  »donateurs de croissance », et «sous tout arbre vert » était pratiqué le libertinage qui avait pour but de garantir l’abondance des récoltes. Sacrifices humains, encens brûlé, et violents exercices extatiques, actes cérémoniels de courbettes et de baisers, préparation de gâteaux sacrés (voir aussi Asherah), figurent parmi les infractions dénoncées par les prophètes post-exiliques (?), et montrent que le culte de ʿ Baal (et dʿ Astarté) incluent des caractéristiques de culte qui se répètent dans diverses parties du monde sémite (et non-sémite), bien que rattaché à d’autres noms. « 
Smith W. Robertson et George F. Moore, Baal

D’anciennes croyances et d’anciens rituels font partie intégrante des pratiques occultes Illuminati actuelles. Comme leur symbolisme et leur modus operandi s’est lentement perfusé dans la société, leurs rituels auparavant secrets sont menés sur une échelle de masse, où la population devient le témoin désemparé et participant à leurs festivités occultes.

En Conclusion

Les moudjahidins ont été recrutés et formés à la fin des années 70 par Zbigniew Brzezinski, le conseiller pour la sécurité nationale américaine de Jimmy Carter (Brzezinski est aujourd’hui le principal conseiller d’Obama en matière de politique). Le groupe militaire a été formé par les États-Unis pour repousser les forces russes d’Afghanistan. Ben Laden a été formé par la CIA pour lutter contre les communistes et les Talibans sont un sous-produit de ce mouvement créé par les américains.

Depuis la chute de l’URSS, Ben Laden et ses talibans servaient un nouvel agenda: l’invasion des principaux pays du Moyen-Orient sous le couvert d’une «guerre contre le terrorisme». En 2001, environ 15 minutes après que le deuxième avion ait frappé le World Trade Center, l’image de Ben Laden a été diffusée à la télévision. Il est devenu le bouc émissaire idéal et l’ennemi idéal de l’administration Bush. Ce bouc émissaire a permis l’invasion incontestée de l’Afghanistan, de l’Irak et même la promulgation de l’aberration appelée  »Patriot Act ».

En 2011, l’utilité de Ben Laden pour l’Agenda a fait long feu et l’administration Obama avait besoin d’un exploit pour booster ses cotes de scrutin jusqu’aux prochaines élections. En conséquence, le 1er mai 2011, la mort de Ben Laden a été annoncée avec triomphe et jubilation. Grâce à CNN, NBC, CBS, ABC et FOX, des millions de téléspectateurs se sont réjouis de la mort d’un homme comme dans les anciennes cultures on se réjouissait de l’offrande de sacrifices humains à Baal. Dans une version abêtissante, politisée et de type Illuminati de la fête de Beltaine, les masses ont célébré le sacrifice rituel d’un homme et, sans même s’en rendre compte, ont participé à l’une des plus importantes fêtes des Illuminati.

 
ya pas de hasard
Tag(s) : #AIR DU TEMPS

Partager cet article