Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rien de tel qu'une bonne petite polémique histoire que le public s'habitue tout d'abord à cette idée puis accepte d'en débattre avant de finir par l'accepter comme allant de soi.


La femme qui fait polémique aujourd’hui s’appelle Francesca Minerva, elle est philosophe et médecin de l’éthique à Oxford. Elle vient de publier un article dans The British Medical Journal group dans lequel elle affirme que les médecins devraient être en droit de tuer les nouveau-nés.

Selon Francesca Minerva, un bébé qui vient de naître, même s’il est viable, n’est pas encore une « vraie personne ». La professeure entend par là qu’un bébé qui vient tout juste de sortir du ventre de sa mère n'a pas encore développé d’espoirs, d’objectifs et de rêves. Pour elle, tuer un bébé qui n’a que quelques heures n’est donc pas très différent d’un avortement.

Côté arguments, ce médecin estime que les intérêts de la famille et de la mère devraient passer en premier, donc si un bébé nait handicapé, s’il représente un coût trop élevé pour ses parents ou s’il n’est tout simplement pas désiré, un médecin devrait avoir le droit de le tuer.

Evidemment, cet article a suscité la colère de nombreuses personnes comme des éthiciens et des militants pour la vie. Pour eux, cet article représente une « défense inhumaine en faveur de la destruction d'enfants ». Concrètement, les propos de Francesca Minerva appellent à l’infanticide légalisé.
Suite à la publication de son article, Francesca a reçu des menaces de mort et des appels anonymes lui disant qu’elle irait « brûler en enfer ».


Source : Daily Mail

http://www.magicmaman.com/,polemique-une-professeure-d-oxford-estime-qu-on-devrait-pouvoir-tuer-les-nouveau-nes,2224,2035335.asp
Tag(s) : #ACTUALITES

Partager cet article