Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Champagne

Parce que tous les Français doivent se serrer la ceinture, Jean-Marc Ayrault a demandé à ses ministres de montrer l'exemple...

en faisant des économies au sein de leurs propres ministères. Champagne, cantine, transport...
Qu'est-ce qui change vraiment ?
Publicité

Les économies doivent en premier lieu commencer au sein même de l'appareil gouvernemental. C'est pourquoi le Premier ministre Jean-Marc Ayrault a envoyé des lettres de cadrage à ses ministres : les dépenses de fonctionnement des ministères doivent baisser de 7% en 2013 et de 4% en 2014 et 2015.

Le Parisien de ce mardi 3 juillet a eu accès à quelques mesures d'économies aux sein des ministères et révèle dans ses colonnes les premières dispositions qui ont été prises.

Le Champagne à Matignon, c'est fini !
Les économies au sein des ministères se font sur tous les plans ! Ainsi, à Matignon, "aucune goutte de Champagne n'a coulé depuis un mois", précise le cabinet de Jean-Marc Ayrault. Depuis l'arrivée du nouveau Premier ministre, c'est un Muscadet sec de Loire-Atlantique, comme le locataire de Matignon, qui est servi à la place du breuvage pétillant.

 

Moins de conseillers, avec un salaire plafonné
Jean-Marc Ayrault a décidé une réduction de 10% des effectifs de son cabinet à Matignon, par rapport au nombre de conseillers recensés en juin 2011. Il a par ailleurs décidé que leur rémunération serait plafonnée à 13 000 euros par mois.

 

Une cantine plus chère !

La cantine "bio"


Jusqu'à présent, au ministère du Travail, les collaborateurs qui mangeaient sur place le midi devaient payer la cantine, mais pas le soir. Désormais, ils devront également régler leur repas du soir.
Au ministère de l'Education aussi on fait des économies à la cantine ! A présent le ticket repas qui coûtait 6 euros coûte environ 10 euros. Un tarif tout de même très raisonnable au regard des prix pratiqués dans l'arrondissement où se situe le ministère.

 

Véhicules de fonction moins chers

Citroen


Pour les véhicules de fonction, même principe, il faut faire des économies. Les ministres, toujours dans des voitures françaises, ont vu la gamme de leur véhicule baisser d'un niveau. Le ministre délégué aux Affaires européennes passe ainsi d'une Citroën C6 à une Renault Mégane. Michel Sapin, ministre du Travail, et Vincent Peillon, à l'Education, ont échangé leurs Peugeot 607 pour une Citroën C5.
Enfin, la ministre du Logement, Cécile Duflot, ne renie pas son appartenance écologiste en ayant commandé trois vélos de fonction.

 

Moins de sécurité pour les ministres délégués !

SECURITY!!
Quand on entre au gouvernement, mieux vaut y entrer en tant que ministre de tutelle, car les ministres délégués ont bien moins d'avantages ! Ils doivent d'abord veiller à ce que leur ministre de tutelle ne soit pas trop envahissant. En effet, le Premier ministre ayant décidé d'une limite de 15 conseillers par ministre, les ministres de tutelle utilisent parfois certains conseillers originellement dévolus au ministre délégué.
Et les ministres délégués sont aussi bien moins protégés. Voire même pas du tout, puisqu'aucun officier de sécurité ne leur est attribué. François Lamy, ministre délégué à la Ville en a fait l'expérience en fin de semaine dernière, dans des quartiers sensibles d'Evry et de Grigny. De son propre aveu, "ça a été chaud".

© dominiopublico.gov.br / Wikimédia Commons  source

Tag(s) : #VIE QUOTIDIENNE

Partager cet article