Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pourquoi pensez-vous que les Pouvoirs en Place voulaient que les femmes aillent travailler en premier lieu ? Cela a généré des recettes fiscales encore plus grandes... mais hé, ça ne dérange personne que les riches patriarches soi-disant méprisés par tant de monde fussent à l'œuvre derrière le mouvement de libération des femmes, pas vrai ?

Avec MAMAN hors de la maison, son influence sur ses enfants a commencé à s'éroder lentement, et dans la foulée, le noyau familial - par dessein, bien sûr. Cela a marché magnifiquement au fil des ans pour les assoiffés de pouvoir diaboliques à la racine de tout cela. Cela a trop bien fonctionné en leur faveur. Nos familles y perdent. Nous y perdons. Big Pharma y gagne. Le banquier y gagne. Les psychopathes y gagnent.

Les femmes pensent qu'elles sont LIBRES maintenant. Quelle blague. Vous n'êtes pas libres si vous entretenez une illusion. La belle fichue affaire. Nous avons obtenu le droit de vote. Et alors ? Le vote est bidon. Truqué. Cela ne signifie rien, nada, zéro. Mais nous avons le « droit » de faire semblant que cela signifie quelque chose et que nous nous engageons dans quelque chose d'« important ». Ouais, nous sommes maintenant à égalité avec les hommes. Nous sommes tout aussi foutues. Nous sommes équitablement arnaquées. Autant trompées, autant opprimées. Nous sommes les esclaves d'esclavagistes encore plus riches. Nous avons troqué notre santé, notre bien-être et notre santé mentale et celles de nos familles contre un billet à ordre sans valeur qui n'a même pas la valeur du papier sur lequel il est imprimé. Nous avons troqué nos propres pensées contre LEURS pensées, nos esprits contre une illusion.

Nous avons mené une longue et difficile bataille pour tous ces soi-disant « droits » pour les femmes toutes ces années, et les « femmes » puissantes au premier plan de ce soi-disant « mouvement » au début travaillaient aux côtés de ces riches patriarches qu'elles prétendaient tant mépriser, et qu'elles voulaient que vous méprisiez aussi. Mais elles ne voulaient pas seulement que vous haïssiez les hommes puissants et riches. Mais TOUS les hommes. Et toutes celles qui prétendaient être une « femme » ont brûlé leurs soutiens-gorge, sont parties travailler et ont laissé leurs enfants seuls avec la télé... OH LA LA ! Quels grand progrès nous avons faits. Retour en Arrière.

La télé a été un professeur FORMIDABLE. Nous accusons n'importe qui et n'importe quoi de tout ce qui ne va pas avec nos enfants, sauf nous. Où étions-nous ? Á chasser le dollar tout-puissant sans valeur. Á « nous trouver nous-mêmes » au détriment de tout ce qui était important avant. Le 1% [de psychopathes - NdT] se fichait bien de nous. Gloria Steinem n'a pas pensé à nous. Les hommes n'osent pas faire attention à nous. Les hommes ne savent plus QUOI faire. Si vous voulez remercier Steinem de quelque chose, remerciez la pour les énormes tas de merde qu'elle a déversés jusqu'à notre cul collectif. Hourra pour nous. Maintenant, nous puons aussi.

Nous sommes nous trouvées nous -mêmes pourtant ?

Mais HÉ. Pas de soucis. Tout ces dégâts infligés à nos familles dysfonctionnelles et à nos enfants déséquilibrés mangeurs de frites se soignent si facilement avec un assortiment croissant de coûteuses petites pilules. Toutes sortes de petites pilules colorées pour nous soigner et plein d'« experts » pour nous expliquer comment nous nous sentirons merveilleusement bien et à quel point nous en avons besoin. Á quel point nos enfants en ont besoin. Et la nouvelle version améliorée de la « femme », et partout, les mères « modernes éclairées » les prennent à pleines mains et nourrissent leurs enfants avec ce poison pour le cerveau. Nous apprêtons nos enfants pour en faire les cobayes de Big Pharma. Avale ta pilule et assoupis-toi, mon petit, docile zombie Stepford [référence au film Les Femmes de Stepford - NdT]. Maman est trop préoccupée par sa crise d'angoisse pour s'occuper de toi en ce moment. Maman a besoin d'une pilule et d'un verre et d'une petite sieste. Pendant ce temps, Big Pharma rigole. Gling gling, gling gling, gling gling. Et les soi-disant dirigeantes du mouvement féministe ne hurlent pas vraiment en notre nom pour que tout cela CESSE. Je ne les entends faire aucun bruit du tout. Avalent-elles aussi ces pilules ?

Les comptables sourient. Gling gling, gling gling, gling gling, et nous devons garder nos enfants sous pilules à vie, disent-ils. Gling gling, gling gling, et NOUS avons besoin nous-mêmes de prendre plus de pilules aussi. Gling gling, gling gling. Si tu n'aimes pas ça, eh bien, femme moderne éclairée, va-t-en et ... UTILISE CE VOTE et change ça. Le seul problème, c'est que votre vote ne change vraiment jamais rien en mieux, n'est-ce pas ? Vous n'aurez pas le changement pour lequel vous « votez ». Vous obtiendrez plus d'ILLUSION. Et votre mécontentement continuera de croître, ce sentiment désagréable incertain au fond de vos tripes qui vous dit que quelque chose ne tourne vraiment pas ROND ici, que quelque chose va de travers.

Et HÉ, tant qu'on y est, continuons simplement à ruminer que TOUS LES HOMMES sont l'ennemi, car cela alimente cette stratégie hégélienne de diviser pour régner, cette école de pensée socialement manigancée dans laquelle nous nous sommes laissées parquer de plein gré, dont la plupart d'entre vous ne sait même pas qu'elle existe, parce que vous ne pensez qu'à vous amuser, à gagner plus de dollars, à votre apparence, au sexe, à ce que portait Lady Gaga la nuit dernière, à tout ce que votre télé vous dit de penser. La plupart d'entre vous sont trop préoccupées par vos Iphones, par des stupides jeux de téléphones portables, par l'ensemble du concept de la pute indépendante, un « idéal » servi et encouragé par le faux mouvement féministe et par le spectacle de ces salopes à la téloche qui se débattent avec leur image de « soi » tout en jonglant avec des banalités comme si elles étaient dans un cirque. Les femmes s'associent-elles sérieusement à ces chiennes ? Et nous avons le culot de nous mettre en pétard quand les hommes ne nous respectent pas ? Essayez de porter des culottes. C'est un début.

Mais HÉ. Nous avons le CHOIX maintenant, disent-ils. Vous pariez. Nous avons « apprécié » le choix de l'avortement sur demande, et nous avons soutenu les institutions qui veulent tuer nos bébés en notre nom, moyennant finance. Nous soutenons les centres de planification familiale, une autre de nos « non-décisions éclairées ». Regardez, maintenant nous pouvons avoir des relations sexuelles tout le temps, ne pas utiliser de protection et « nous occuper du problème » si l'« accident » arrive. C'est à notre convenance. La planification familiale a notre soutien, ma sœur. Après tout, l'eugéniste Margaret Sanger n'aimait pas l'idée que les femmes élèvent plus d'enfants. Oh, féministe éclairée, as-tu déjà réfléchi aux origines du planning familial ? As-tu déjà entendu le mot « eugénisme » ? Fais-moi plaisir. Va voir.

Le mouvement féministe est une illusion. Davantage de poudre aux yeux. Mené par des individus avec des intentions qui vous disent une fois de plus ce que vous voulez entendre. Vous disent quoi PENSER - à propos de vous-même, de vos proches, de votre rôle dans ce monde. Redéfinissent votre but et votre essence même.

Le mouvement féministe ne représente que les femmes qui PENSENT COMME le Mouvement. Il ne représente pas TOUTES les femmes. Voyons voir combien de féministes soutiennent mon droit d'exprimer des idées qui vont à l'encontre de ce que pense leur groupe. Parce que c'est sacrément sûr qu'elles ne représentent pas les femmes qui pensent comme moi. Je ne suis pas une chrétienne fanatique de la Bible et je ne me fais pas d'illusions quant au faux paradigme politique qui valse entre « démocrate ou républicain ». Le mouvement féministe NE soutient ni ne représente les femmes qui remettent en question la pensée de son groupe ou son programme.

Je suis juste une femme. Je ne déteste pas les hommes, en dépit et malgré toutes les mauvaises expériences que j'ai eues avec des hommes ou à cause d'hommes mauvais que j'ai fréquentés, ou à cause de mes mauvais choix et mauvaises décisions dans l'ensemble. Et je suis une mère qui a vu les effets négatifs du fait d'appartenir à la main-d'œuvre dans ma propre vie - et les séquelles irréparables que cela a eu sur ma famille au fil des ans. Je vois ce que beaucoup de ces idées féministes ont fait sur le monde et comment elles ont mis le pays à l'envers.

Je ne pense pas que le jeu en valait la chandelle. Qu'avons-nous vraiment gagné ? Plus de respect de soi ? Plus d'argent sans valeur ? Un « droit » de vote bidon ? Des relations plus profondes avec le sexe opposé ? Un moyen infaillible de se débarrasser d'une grossesse non désirée, même quand nous continuons à avoir des rapports sexuels plus irresponsables ? Ouah. Autant de « choix ». Impressionnant.

Les hommes se méfient tellement des femmes aujourd'hui que c'est un miracle quand quelqu'un essaie seulement de sortir avec nous. Mais ce n'est pas grave, hein ? Nous n'avons plus BESOIN de rencontrer des hommes. On peut sortir entre femmes. Terrifiant. Et bien que ça plaise à un grand nombre de femmes ces derniers temps, ça ne me plaît PAS à moi. Donc il ne me reste plus qu'à naviguer dans le monde merdique des rencontres, plein de gens bousillés, brisés qui se présentent comme brillants, heureux, gagnants, superficiels, parfaits et bien faits.

Je pense vraiment que les femmes ont été prostituées par le « mouvement féministe ». Prostituées et arnaquées en masse et toute la famille a payé le prix. Notre société toute entière a payé le prix. Homme, femme et enfant. Les psychopathes gagnent. Quel jeu amusant cela doit être pour eux. Ils ne semblent jamais perdre du terrain. Mais nous, les gens, nous avons perdu quelque chose d'incommensurable. Nous avons perdu parce que nous avons refusé de penser par nous-mêmes. On a bien choisi notre moment pour le faire ... Je ne suis pas et je n'ai jamais été féministe.

Le mouvement féministe n'influence pas ma vie ou ma pensée. C'est un autre enclos socialement manigancé dans lequel je ne veux pas être parquée. Beaucoup ont été brisés, trop de gens ont été systématiquement trompés, trahis, arnaqués et induits en erreur. Trop de familles déchirées, les enfants détruits, les esprits anéantis.

Nous sommes un pays rempli de gens fragiles, brisés, apathiques, abrutis, zombifiés, irréfléchis qui ne voyons pas au-delà de nous-mêmes, qui ne nous comprenons pas nous-mêmes, qui ne nous connaissons pas nous-mêmes, qui ne pensons pas par nous-mêmes, qui ne pouvons pas nous souvenir de qui nous étions et qui refusons d'admettre qui ou ce que sommes devenus. Si nous n'arrivons pas à nous reconnaître nous-mêmes, comment pouvons-nous identifier les problèmes qui nous sont extérieurs ? Comment pouvons-nous comprendre quoi que ce soit qui importe et ce qui se cache derrière et pourquoi et quoi faire à ce sujet, si quelque chose peut être fait ? Nous sommes devenus les esclaves de maîtres plus riches. Le mouvement féministe a contribué à détruire la famille de l'intérieur. Est-ce un exploit ?

Nous parlons de cette époque, n'est-ce pas ? Temps que quelqu'un se souvienne de moi, en termes non équivoques, de la distance que nous avons parcourue. Ouais, nous avons parcouru un si long chemin, bébé. Gling-Gling, gling-gling, gling-gling ...

 

 

 

 

Tag(s) : #Philosophie-réflexion

Partager cet article