Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

MOINS de BIENS PLUS de LIENS

MOINS de BIENS PLUS de LIENS

l'esprit est comme un parapluie = ne sert que si il est ouvert ....Faire face à la désinformation


Pays européens en récession, croissance 0 aux USA, augmentation du chômage : rien ne va plus mais tout va bien !

Publié par Brujitafr sur 26 Mai 2014, 05:15am

Catégories : #ECONOMIE - FINANCE

  

 

Il est de bon ton, dans l’économie de marché administrée dans laquelle nous vivons, de ne parler QUE des bonnes nouvelles. En effet, il est essentiel de remonter le moral de tous au cric et de faire croire que tout va bien. Il y a bien quelques menus problèmes mais rien d’insurmontable en termes de communication. Il faut juste trouver une excuse plus ou moins plausible comme le froid l’hiver aux États-Unis ou le manque de froid l’hiver en Europe, ou encore l’Ukraine…
 
Je vous indique en lien en bas d’article les derniers chiffres (complets) d’Eurostat sur la croissance en Europe. De très nombreux pays importants sont sans ambiguïté en récession/déflation, appelez cela comme vous le souhaitez, avec par exemple le Portugal qui ne va pas bien, la France et sa croissance zéro ou encore bien plus grave, les Pays-Bas, véritable indicateur avancé de la croissance allemande en récession d’un beau -1,4 % ! Mais qu’à cela ne tienne, l’Estonie remonte la moyenne, du coup l’Europe est en croissance. Bonne blague mais surtout foutage de gueule économique magistral. Ne soyons pas dupes.
 
Oui les prix sont en réalité administrés. Ho pas d’inquiétude mes braves lecteurs, je ne vous parle pas du prix de vos pâtes ou de votre Caddy… là les prix sont libres, il faut bien que la piétaille serve à quelque chose et votre seule utilité sociale est de donner votre argent aux entreprises. Non, je parle du prix des actifs comme les actions et les obligations dont le prix ne peut et ne doit QUE monter. Toute baisse est rendue impossible par les politiques monétaires des banques centrales qui ont pour résultat d’empêcher le marché de faire son office à savoir fixer le prix.
 
En gros donc, tout monte. Tout sauf les salaires… d’où le phénomène d’indéflation que j’évoquais dans l’un de mes papiers. D’un côté les actifs sont en hausse et de l’autre les salaires et le pouvoir d’achat des gens sont en baisse sous la pression de la crise, d’un chômage endémique et de politiques de dumping salarial ou social.
L’inflation pour les uns et la déflation pour les autres. Encore plus et encore moins.
 
À propos d’encore un peu moins, il ne fait plus très froid aux États-Unis et pourtant l’emploi ne montre pas un dynamisme à toute épreuve, loin de là.
US/Eco : inscriptions hebdomadaires au chômage décevantes

Encore une fois, les chiffres d’une semaine sur l’autre n’ont pas grande importance car ce qui est important, c’est la tendance. Certes, la tendance sur le chômage américain est sans conteste baissière mais les statistiques sont tellement fausses que même Janet Yellen, la « gouverneuse » de la FED, a dit qu’il ne fallait vraiment plus regarder les statistiques de l’emploi… On croit rêver…

Cette semaine, les chiffres ne sont pas excellents puisqu’il y a eu 326 000 nouveaux chômeurs, en hausse de 28 000 par rapport à la semaine précédente. Pas terrible. Le « consensus », c’est-à-dire la moyenne des attentes des analystes des marchés, s’établissait à 310 000 nouveaux chômeurs. Raté. Mais ce n’est pas grave, tout va très bien et tout le monde achète des actions. De toutes les façons, vendre est interdit. Vous n’avez que le droit d’acheter.

Les chiffres, comme le titre de la dépêche l’indique, sont juste décevants, rien de bien grave, on vous l’a dit. Mais ce n’est pas tout.
Europe/PMI-La croissance est restée solide en mai en zone euro

Vous venez de lire le titre surréaliste de la dépêche de l’Agence de Presse Reuters concernant la croissance dans le secteur privé en Europe. Vous venez de lire : la croissance reste solide en mai en Europe. Super. Génial, quelle bonne nouvelle. Comme lire plus de 20 caractères d’affilée c’est fatiguant, 90 % des gens vont retenir « tout va bien croissance solide »… Ouf, et tous ces oiseaux de malheur qui osent dire que ce n’est pas si bon… ils sont « graves » tous ces « pessimistes »… ils cassent le moral de tout le monde, il faudrait les enfermer…

Alors en bon contrarien, je lis les petits caractères (toujours), et plus ils sont petits plus je fais attention. Je vous propose donc de regarder avec moi les chiffres qui permettent d’affirmer que la croissance est restée solide. Allez, venez, c’est drôle et on va bien se marrer.

Bon, ça commence super fort. Dès la première phrase du texte, on se bidonne, écoutez-moi ça (lisez-le à voix haute c’est encore plus drôle) : « La croissance du secteur privé est restée forte en mai, quoique en très légère décélération mais des baisses de prix radicales ont permis de limiter ce fléchissement. »
Hahahahahaha la croissance est forte mais comme elle décélère, on ne vous dira pas qu’elle baisse mais en fait elle baisse ! Et puis elle est très légère la « décélération » car je cite « des baisses de prix radicales ont permis de limiter ce fléchissement »… Vous serez d’accord avec moi, le mot « fléchissement » c’est tout doux, ce n’est pas inquiétant, c’est une « baissounette » de rien du tout ! Non, le plus drôle c’est que la croissance ne s’effondre pas uniquement parce que les baisses de prix ont été radicales hahahaha…. Là, c’est sûr que la croissance en Europe en mai, vue sous cet angle-là, elle a l’air vraiment hyper forte et robuste… et moi je m’appelle Gertrude.

Bon, l’indice machin chouette ressort à 53,9 contre 54,0 en avril, ce qui est conforme au consensus. Donc ça baisse d’un poil… Et dans le détail, si l’indice des services est de 53,5 contre 53,1 en avril contre 53,0 attendu pour l’indice manufacturier, on recule juste à 52,5 contre 53,4 et un consensus de 53,2…

Du coup, l’analyse de l’économiste de Markit (c’est le nom de l’indice en question) est la suivante selon Reuters (qui a pour instruction de dire que tout va bien) :
« Cela ne change en rien l’image d’une zone euro ayant l’une de ses meilleures poussées de croissance des trois dernières année. Elle est généralisée, à l’exception de la France. »

C’est sûr que là, nous sommes confrontés manifestement à une poussée de croissance phénoménale avec en réalité un léger « fléchissement » de cette même croissance et dont l’effondrement reste mesuré grâce uniquement à des « baisses de prix radicales »… Il n’y a pas qu’une poussée de croissance en Europe… il y a aussi une grosse poussée de connerie !

Préparez-vous et restez à l’écoute.

À demain… si vous le voulez bien !!

Charles SANNAT
Source

Paul : Sortons d'une Europe devenue un camp de concentration pour les peuples...
 

Commenter cet article

Revo 26/05/2014 17:50


Le mini roman qui va faire tout changer en 2014

 


http://www.amazon.fr/C%C3%A9tait-La-R%C3%A9volution-France-bascula-ebook/dp/B00HWF6Y74/ref=sr_1_3?ie=UTF8&qid=1401042919&sr=8-3&keywords=c%27%C3%A9tait+la+r%C3%A9volution


Extrait du livre:


C’était La Révolution
Cette année là, la France bascula … et le sang coula.
Tout avait commencé plusieurs années auparavant par une crise monétaire mondiale qui avait fini par toucher la France de plein Fouet. Les entreprises exsangues durent fermer en masse renvoyant
des flots ininterrompus de travailleurs vers les bureaux d’emplois.
Les devantures dans les centre villes affichaient de plus en plus « à louer » « bail à céder ». Bref plus rien n’allait dans le pays France… enfin sauf pour une poignée de privilégiés qui
vivaient tout en haut de la pyramide et qui en dessous de 10 000 euros se refusaient à prendre la moindre responsabilité.
Le peuple donc crevait petit à petit étouffé par le manque d’emplois, l’inflation et des impôts toujours plus lourds, toujours plus insidieux que votaient dans la joie et l’allégresse (un ptit
four svp ..merci) une cohorte de gens dévoués au système, leur système.
La situation était devenue de plus en plus explosive car la différence entre le bas de la pyramide et ceux d’en haut n’était plus tenable.


Il y avait ceux qui avaient encore la chance de travailler durement et ceux qui profitaient du système par leurs copinages et leur soumission aux différents Lobbys. Les français à cette époque
ne supportaient plus cette mise en scène.
Puis vinrent les élections qui firent basculer notre pays. Ce fut le révélateur d’un mécontentement généralisé , d’une ampleur qui n’avait jamais était atteinte.
Le parti que le système appelait « d’extrême droite » fit un raz de marrée et les Français désavouèrent massivement les élites au pouvoir mais aussi l’opposition « républicaine ».
Au soir des résultats, il était clair que rien ne serait plus comme avant et c’est ce qu’il advint.


Une poignée de généraux en fin de carrière et qui n’avaient donc plus rien à attendre du système décidèrent en leur âme et conscience que la France devait changer de visage.
Fort de leur expérience, de leur loyauté à leur patrie et de leur carnet d’adresse ils prirent sur eux de contacter les disciples qu’ils avaient formés tout au long de leur carrière dans les
différents corps d’armée.
Le résultat ne tarda pas.


Un nombre très important de jeunes généraux se joignirent à leur désir de redorer l’image de la France.
Il faut dire que cela les avait titillé depuis l’épisode rocambolesque et inimaginable où le président de la République Française s’était fait remarquer en sillonnant la capitale de nuit
chevauchant sa vieille mobylette d’époque pour aller « trousser » l’une de ses prétendantes .
Il était clair à cet instant là pour les militaires que le pouvoir ne pouvait plus rester entre de telles mains.
L’honneur de la France pour lequel ils s’étaient engagés repensant à leur vieux général qui tenait à payer lui même ses factures d’électricités, cet honneur là était bafoué, piétiné..
La décision fut alors prise d’agir et de se servir des résultats sans appel des élections pour légitimer le fait de retirer le pouvoir aux élites en place.
De changer complètement le système et tous les soumis qui lui étaient dévoués.
……

OH OUI en Irak 26/05/2014 12:05


le Nouvel Ordre Mondial  aujourd'hui est la diminution des peuples mondiale ,car les machines ,les robots ,internet ext ont remplacé les hommes très avantageusement 


comment pensez-vous que vos enfants pourront subvenir ,a tous ces chomeurs ,ces retraités ,ces élus/es avec des retraites mirobolantes ,nous avons été mangé ,déssosé ,décapité avec engouement
,nous nous sommes mis à plat ventre devant ces rapaces


Nous avons tout accepté ,même d'être des simples numéros sans valeurs ,sans Dignité ,ni Honneur ,de nous voir NU dans les aéroports ,car nous sommes des dangereux terroristes alors que c'est eux
qui commanditent les attentats ,les Présidents qui n'obéissent pas a leur dictas ext

ummite 26/05/2014 07:13


les excuses plus ou moins plausibles , sont adressées spécifiquement aux lapins crètin


les autres lapins sensés , en ont cure , ils savent où trouver les vrais raisons .


le problème réside uniquement dans l'avènement du nouvel ordre mondial . pour sûr il est pas le premier du genre , des nouvels ordres mondiaux ils y en eux depuis l'aube des temps , à chaque
succession d'empereur ou de roi .


mais ces nouvels ordres mondiaux ou bouleversement selon les choix de chacun avaient un but : étendre les territoires , les assimiler culturellement .


aujourd'hui , le nouvel ordre mondial est tout différent des autres , il tend à étendre un empire commercial sauvage ou aucune règle de protection n'est envisagé , seul la loi du plus fort sera
accepter  il est pas question d'assimiler un territoire , il est question d'imposer un commerce sauvage ou tous les coups sont permis , et même la destruction total des barrières de
protection sociale .

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents

<