Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pour ceux qui ne l’auraient pas encore compris, tout est faux, cet article est faux, les faits et les nominations sont complètement inventés 1er avril oblige! 

Je vous rassure donc, il n’y a pas d’homme de main de BHL faisant son entrée au ministère de la justice, pas d’ancien cadre de BP au ministère de l’écologie, ni d’ex-trader de la Goldman Sachs mouillé dans une affaire de fraude boursière au ministère de l’économie. Ne parlons même pas de Frédéric Mittérand, faux là aussi!

Il y avait pourtant un moyen de découvrir la supercherie, un moyen simple: cliquer soit sur le lien source de l’article, soit sur la prétendue photo du prochain gouvernement, au fait, combien l’ont fait?

Bien sur, nous ne risquons que peu d’avoir des foudres de guerre pour changer les choses et s’attaquer aux vrais problèmes, même si Hollande nous a promis « un gouvernement de combat », alors attendons de voir, en tout cas, cela ne pourra pas être pire que e qui a été dit dans le faux article que je vous ai pondu!

Allez, sans rancune! ;)

poisson2

 

 

On pensait avoir vu le pire, mais non ! Ils arrivent à faire encore pire avec ces quelques noms d’avancés pour le prochain gouvernement. Là, ce n’est plus du foutage de gueule, c’est au-delà !!!


7769408536_manuel-valls-et-jean-marc-ayrault-le-3-janvier-a-paris-archives

 

Suite à la nomination sans réelle surprise de Manuel Valls qui quitte son siège de ministre de l’intérieur pour celui de premier ministre, le remaniement du gouvernement à laissé place à toutes les expectatives. Pourtant, suivant une source proche de l’Élysée, plusieurs ministres vont être remplacés pour des personnes jugées plus qualifiées et « de la profession », gage de connaissance du terrain sur lequel ils vont devoir faire leurs preuves.

Le plus grand défi va être de faire remonter la côte de popularité de François Hollande dont la confiance auprès des français est au plus bas. Autre défi, aider à l’intégration européenne pour rétablir la stabilité financière du pays qui actuellement traverse une crise sans précédent au niveau de l’emploi, la courbe du chômage pouvant toujours être inversée si des réformes importantes sont menées dans ce sens, un dossier qui risque d’être considéré comme étant prioritaire dans les semaines à venir.

 

Valls veut doper le renseignement de proximité


 

Parmi les noms cités et les possibilités avancées pour le nouveau gouvernement Valls, nous pouvons trouver:


-Laurent Fabius garde son fauteuil ministériel. Même s’il est loin d’être un « proche » du chef de l’Etat, l’expérience du ministre des Affaires étrangères et sa relative bonne image le rendent quasiment incontournable.


-Vincent Peillon qui devrait garder son poste de Ministre de l’éducation, malgré l’affaire de la « théorie du genre » qui a occupé l’actualité il y a de cela quelques semaines, suite à des rumeurs issues de l’extrême droite, de mouvements catholiques radicaux et des anti-mariage pour tous.


-Christiane Taubira devrait également garder son siège au ministère de la justice, elle se verra par contra assistée d’un avocat dont le nom n’est pas encore connu, mais suivant le proche de l’Élysée, qui aurait été conseillé par Bernard Henry Levy lui-même.


-Emmanuel Schubert devrait se voir attribuer le poste de Ministre de l’Ecologie et Développement durable et Energie. Ancien cadre de BP, ancien stagiaire du CNPH qui a suivi une formation ADEMA pour découvrir les métiers de l’agriculture et une formation BPREA en productions horticoles.


-Fabrice Tourre se verrai attaché au Ministère de l’Economie, des Finances et du Commerce, malgré son passé que certains jugeront controversé. En effet, Fabrice Tourre également connu sur le nom de « Fab le fabuleux » est un ancien trader de la Goldman Sachs qui s’est vu impliqué dans une affaire de fraude boursière. « Si certains se demandent pourquoi lui, il faut savoir qu’il a les compétences, est rusé et saura tirer les justes ficelles pour aider à redresser l’économie », toujours suivant la source proche de l’Élysée.


-Michel Sapin garderait son poste de Ministre du Travail, de l’Emploi et du Dialogue social, son bilan ayant été jugé satisfaisant.


-Enfin, la surprise est le retour de Frédéric Mittérand qui avait pourtant été désavoué par le Parti Socialiste pour sa participation au gouvernement du précédent président Nicolas Sarkozy, afin de travailler pour la sauvegarde du patrimoine et de la culture française au niveau international. Cela n’était pourtant pas le premier choix pour ce ministère, le nom de Guy Bedos ayant précédemment été avancé pour occuper ce poste.

Si pour l’instant la liste n’est pas définitive et qu’il n’y a aucune photo officielle de ce nouveau gouvernement, elle pourrait néanmoins ressembler à cela.

Source: Avenir de l’Europe

 

via les ME

Tag(s) : #ACTUALITES

Partager cet article