Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ce qui est usuellement décrit comme un simple phénomène astronomique ne se produit que très rarement à l'extérieur du cercle arctique. La déformation optique à l'origine du parhélie était considéré par les anciens comme le fruit d'une situation pernicieuse, un signe précurseur d'évènements plus lourds à venir.

 

 

 

Trois soleils dans le ciel chinois




Les Chinois de Shanghai, Suzhou et Nankin ont cru voir cette semaine un signe annonciateur de la fin du monde en apercevant trois soleils et un arc-en-ciel inversé dans le ciel...


Les Chinois prennent très au sérieux la prophétie maya annonçant la fin du monde pour le 21 décembre prochain. C'est pourquoi, lorsqu'ils ont vu apparaître dans le ciel trois soleils et un arc-en-ciel inversé, ils ont cru que la fin du monde était bel et bien proche.
Le sujet a été l'objet de nombreuses discussions sur Internet alors qu'il est pourtant connu depuis l'époque de la Grèce antique. Mais obsession de la fin du monde oblige, en cette dernière quinzaine avant le 21 décembre, les Chinois se sont tout de même enflammés sur le sujet.

 

Un simple phénomène astronomique
Les scientifiques ont essayé d'expliquer qu'il s'agissait d'un phénomène purement astronomique, appelé parhélie. Il s'agit d'un simple effet d'optique lié au halo du soleil qui laisse apparaître une réplique à gauche et à droite du soleil.



La peur panique de la fin du monde annoncée par ces trois soleils est allée tellement loin que l'Etat chinois a dû publier un communiquer précisant qu'il ne s'agissait bien sûr pas d'un signe précurseur de l'apocalypse.

Source Via Incapable de se taire

Partager cet article