Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

   

Dans la suite des opérations de déstabilisations de Standard and Poors, l'agence a dégradé la Ville de Paris. Mr Bourhis nous dit: "ce n'est pas une grande surprise mais SP vient de dégrader Paris. C'est la vitrine de la France, donc toutes les autres villes et régions vont suivre, lire ici le Figaro". Là aussi, la presse french a préféré parler de la neige... Cela dit, les impôts des Parisiens vont être sérieusement remontés parce que cela va coûter cher à la ville de Paris...

Regardez comment la décision de SP provoque un conflit immobilier en France, nous dit notre lecteur François qui a vu le Figaro: "La vente d'un appartement neuf à Arpajon, en région parisienne, a achoppé sur une clause du contrat relative à la notation financière de la banque qui garantit l'achèvement de la construction de l'immeuble ... (une) clause stipule que la banque qui délivre la garantie finale d'achèvement, utile pour finir les travaux en cas de défaillance du promoteur, devrait être notée au moins A+ par les agences de notation. Manque de chance pour le promoteur: la banque en question avait beau être l'une des plus grandes en France, sa note a été dégradée par Standard Poor's le 24 janvier dans le sillage de la perte du AAA de la France. Le client ne s'est donc pas présenté devant le notaire pour signer l'acte de vente définitif. Et il demande le remboursement de son acompte de 9.500 euros. Le promoteur ne veut pas accéder à sa demande". Tiens, et pourquoi la banque fait la sourde oreille? Revue de Presse par Pierre Jovanovic © www.jovanovic.com 2008-2012

Tag(s) : #Crise de l'Euro

Partager cet article