Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

   

Image Detail

 

PORT MORESBY (Papouasie-Nouvelle-Guinée) - Un puissant séisme de magnitude 7,3 s'est produit mercredi au large de la Papouasie Nouvelle-Guinée, mais aucune alerte au tsunami n'a été émise, a annoncé l'Institut de géophysique américain (USGS).

Selon l'institut, le séisme s'est produit à une profondeur de 115 km, à quelque 223 km au nord de la capitale Port Moresby.

Des habitants de la capitale se sont enfuis en courant de leurs habitations, ont rapporté à l'AFP des témoins.

Les séisme de cette puissance sont fréquents dans la région située sur la ceinture de feu du Pacifique, à la jonction de plusieurs plaques tectoniques.

Deux tremblements de terre de magnitude supérieure à 6 se sont produits en octobre et en novembre dans ce pays, et aucun dégât n'avait été signalé.

Un tsunami, provoqué par un séisme sous-marin, avait tué quelque 2.000 personnes en 1998 près de Aitape, sur la côte nord-ouest du pays.

http://earthquake.usgs.gov/earthquakes/recenteqsww/Quakes/usc00076e5.php
(

 

©AFP / 14 décembre 2011 06h50)

 

 

   

 

PORT MORESBY (Papouasie-Nouvelle-Guinée) - Un puissant séisme de magnitude 7,1 s'est produit mercredi au large de la Papouasie Nouvelle-Guinée, secouant bâtiments et lignes électriques, mais aucune alerte au tsunami n'a été émise, a annoncé l'Institut de géophysique américain (USGS).

Le séisme s'est produit à 15H04 (05H04 GMT) à une profondeur de 121 km, au sud-ouest de la ville côtière de Lae, à quelque 221 km au nord de la capitale Port Moresby.

Des habitants de la capitale se sont enfuis en courant de leurs habitations, ont rapporté des témoins. C'était assez fort, tout le monde l'a senti. J'étais assis dans ma voiture et ça remuait, ça remuait, ça remuait, a raconté un photographe de l'AFP.

L'institut australien de sismologie Geoscience ne s'attend pas à un tsunami. Cela n'est pas susceptible d'entraîner un tsunami, a déclaré Clive Collins. L'épicentre était à 20 km à l'intérieur des terres et à quelque 120 km de profondeur, trop profond pour causer un tsunami.

Mais la secousse peut avoir causé des dégâts à la ville la plus proche, Wau, à 20 km, et à Lae.

C'est une région montagneuse et il y a des risques de glissements de terrain. C'est le principal risque dans cette partie de Papouasie Nouvelle-Guinée, selon lui.

Les séisme de cette puissance sont fréquents dans la région située sur la ceinture de feu du Pacifique, à la jonction de plusieurs plaques tectoniques.

Deux tremblements de terre de magnitude supérieure à 6 se sont produits en octobre et en novembre dans ce pays, et aucun dégât n'avait été signalé.

Un tsunami, provoqué par un séisme sous-marin, avait tué quelque 2.000 personnes en 1998 près d'Aitape, sur la côte nord-ouest du pays.


(©AFP / 14 décembre 2011 07h17)

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

http://www.ladepeche.fr/      Une fillette de 10 ans a été tuée et plusieurs dizaines de personnes blessées après les deux fortes secousses sismiques qui ont frappé la province indonésienne occidentale de la Papouasie dans la nuit de samedi à dimanche, a-t-on appris de source hospitalière.

"La fillette est morte après avoir été heurtée à la tête par la chute d'un mur", a indiqué un responsable du principal hôpital de Manokwari, la capitale de la province située à l'extrémité de l'archipel indonésien. Au total, 52 blessés ont été recensés et près d'une quarantaine de personnes hospitalisées pour des blessures légères.

    L'impact a été ressenti jusqu'au Japon

La première secousse d'une magnitude de 7,6 degrés a touché la province occidentale de la Papouasie. Quelques heures plus tard, elle était suivie par une réplique quasiment aussi forte : 7,5 degrés. Selon l'Institut de géophysique américain, les deux secousses sismiques ont eu lieu à faible profondeur, la première à 35 kilomètres et la seconde à 45 kilomètres.
L'impact du séisme a été ressenti jusqu'au Japon, où de petites vagues de tsunami ont été observées dimanche sur les côtes bordant l'océan Pacifique, a indiqué l'agence météorologique japonaise

Souvenez-vous ! L'Indonésie a été très durement frappé par un tsunami en décembre 2004, qui avait fait plus de 200.000 morts dans onze pays d'Asie, dont plus de 168.000 dans la seule province indonésienne d'Aceh.

Le saviez-vous ?Le saviez-vous ?

Au carrefour de trois plaques tectoniques -l'Eurasienne, l'Indo-Australienne et le Pacifique- l'archipel indonésien est très régulièrement touché par des séismes

 

 

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Pas de tsunami à craindre

 

L'institut australien de sismologie Geoscience ne s'attend pas à un tsunami. "Cela n'est pas susceptible d'entraîner un tsunami", a déclaré Clive Collins. L'épicentre était "à 20 km à l'intérieur des terres et à quelque 120 km de profondeur, trop profond pour causer un tsunami".

"C'est une région montagneuse et il y a des risques de glissements de terrain. C'est le principal risque dans cette partie de Papouasie Nouvelle-Guinée", selon lui. Les séisme de cette puissance sont fréquents dans la région située sur la "ceinture de feu" du Pacifique, à la jonction de plusieurs plaques tectoniques.

Deux tremblements de terre de magnitude supérieure à 6 se sont produits en octobre et en novembre dans ce pays, et aucun dégât n'avait été signalé.

Un tsunami, provoqué par un séisme sous-marin, avait tué quelque 2.000 personnes en 1998 près d'Aitape, sur la côte nord-ouest du pays.

http://www.lexpress.fr/   Avec

 


Tag(s) : #NATURE - ECOLOGIE

Partager cet article