Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

 

Une jeune Australienne affirme avoir été oubliée par les infirmières de la maternité et avoir accouché complètement seule.



Australia!

 

 

 

 

Sur le point d'accoucher, Christie Jones avait été emmenée à l'hôpital de Sydney Blacktown à 8h30 du matin.  Mais le personnel hospitalier a affirmé que ce n'était pas pour tout de suite et a voulu renvoyer la future maman chez elle. Ce qu'elle a refusé.

Christie a alors été placée en salle de travail mais selon elle personne n'est venu vérifier où elle en était. Et lorsque le travail a commencé, la jeune femme a été contrainte de se débrouiller seule. Aucune infirmière n'a, en effet, répondu à ses appels. 

"Je criais: 'Le bébé arrive'. Mais je suis restée seule, j'avais mal et j'ai accouché toute seule", explique-t-elle à Channel 9. Pour diminuer ses souffrances, la future maman a fouillé dans son sac où elle a trouvé des antidouleurs. "J'aurais pu avoir plus de soutien à la maison", déplore-t-elle.

Mais le cauchemar de cette jeune maman ne s'est pas arrêté là. Sa fillette est venue au monde à 2h15 du matin. Mais le visage de l'enfant s'est retrouvé face contre le lit dans la flaque de sang. C'est une autre future maman, qui se trouvait également en salle de travail, qui est alors venue en aide au nourrisson.

"Je l'ai entendue gémir de plus en plus fort", explique-t-elle en indiquant avoir entendu le bébé pleurer peu de temps après son intervention. "J'ai senti sa respiration et puis j'ai entendu ses pleurs". Il aura cependant encore fallu dix minutes supplémentaires d'attente avant l'intervention d'une infirmière.

La direction de l'hôpital a ouvert une enquête suite à cet incident. Celui-ci a cependant tenu à défendre son personnel, qui est de très grande qualité, selon lui. "La naissance est imprévisible. Ca peut arriver très rapidement", indique-t-il. "Le personnel a fourni un suivi régulier du patient et a prodigué les meilleurs soins possibles". source

 


M

 

 

 

 

Tag(s) : #SANTE

Partager cet article