Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog







Par Ali Guargouri

Les entrées touristiques recensées au cours des 9 mois 2011, ont affiché une baisse alarmante de 35,4%, par rapport à la même période de 2010, passant de 5,2 à 3,3 millions de visiteurs. Selon les statistiques du ministère du Commerce et du tourisme, plus de 15,7 millions de nuitées ont été enregistrées au niveau des hôtels tunisiens, du 1er janvier au 20 septembre courant, soit une chute de 43,2%, par rapport à l’année précédente.

Depuis le début de la révolution Tunisienne on savait que la saison touristique serait difficile pour la Tunisie. Les Français,clientèle importante pour notre tourisme ont eu depuis le début de la révolution une recommandation de la part du Quai d’Orsay pour différer leur voyage.

Notre nouveau Ministre du Tourisme M. Mehdi Houas, qui avait rajouté de l’eau au moulin du président déchu Ben Ali lors d’une interview donnée à RFI le 11 Janvier , n’a cessé de rassurer les français pour les inciter à venir en Tunisie, alors que la sécurité des citoyens tunisiens n’avait pas encore été assurée !

Il a commencé par lancer trop tôt une campagne au mois de février « i Love Tunisia » qui s’est avérée un échec malgré qu’elle a été confiée à une agence de communication française Bygmalion. Il se trouve que l’un des dirigeants et fondateurs de cette agene est membre du club XXI tout comme Monsieur Mehdi Houas, secrétaire général de ce collectif pas comme les autres.

Rappelons que le lancement de cette campagne avait coïncidé avec l’arrivée de 5000 migrants tunisiens à Lampedusa et que son financement a fait l’objet de divergences curieuses : 1000DT selon notre Ministre M. Houas qui s’exprimait sur MosaiqueFM alors que Bastien Millot a déclaré au nom de Bygmalion sur Télérama que l’opération “ I Love Tunisia “ a coûté 8000€.

Notre Ministre et son Ministère ont multiplié les efforts en participant à des salons pour promouvoir le tourisme tunisien en participant aux divers salons en Europe comme celui du Mondial du Tourisme à Paris , en parallèle avec le Ministère de la Culture et sans coordination visible !

Depuis le mois de mars notre Ministre se déplace d’un plateau media à un autre pour vendre le tourisme tunisien. De passage à Paris il a fait plusieurs plateaux radio comme RTL où Yves Calvi l’a qualifié d’un bon VRP sur les ondes de France Inter le 27 avril 2011, il nous a annoncé le démarrage d’une campagne qui va rassurer et qui va faire revenir les touristes européens en Tunisie. Il est passé aussi le 28 avril sur le plateau de France 24 pour discuter des projets économiques du gouvernement.

Sachant qu’à cette période le conflit en Libye prenait une grande ampleur et que l’OTAN s’apprêtait à bombarder les bases de Kadhafi, le ministère a débloqué 30 millions d’euro pour promouvoir le tourisme tunisien et a commandé une grande campagne à l’agence Ogilvy Label dirigée par Madame Cyrine Cherif qui avait travaillé pour le groupe Mabrouk.

On se demande ainsi comment le marché a-t-il été attribué et dans quelles conditions ? Les passations de commande étaient bouclées rapidement, sans communication particulière ni explication des différentes parties prenantes.

Le lancement de cette campagne a créé une grande polémique locale voire internationale. Avec les photos de la campagne comme celle du terrain de golf qui n’est pas en Tunisie ou encore l’affichage sur les bus londoniens Une campagne controversée de promotion touristique à Londres“ ou encore Même le site Télérama a qualifié cette campagne de “ Des pubs qui tuent pour la Tunisie , voir aussi la campagne en Italie.

Un autre spot télévisé a été conçu par l’agence TBWA paris et a couté quelques milliers d’euro pour être diffusé quelques fois sur les télé françaises (budget non identifié) avant d’être stoppé rapidement.Des centaines de milliers de Libyens et autres réfugiés étaient accueillis avec les moyens du bord au sud de la Tunisie et un couvre-feu venait d’être annoncé dans d’autres zones du pays !

Courant juillet le journal LeParisien publie un article intitulé “ Les islamistes a la reconquête de la tunisie “ une information gratuite qui a également servi de contre-pub involontaire.

Une partie des fonds dépensés n’aurait-elle pas pu être mieux utilisée pour préparer une refonte du tourisme proposé ici et repris par l’ONTT ? Beaucoup d’hôtels étaient fermés et n’arrivaient pas à payer leurs factures d’électricité, leurs charges…

Le ministère du tourisme a envoyé quelques jeunes pour une formation en France après un accord signé. Rappelons aussi que le ministre francais Frédéric Lefebvre a promis la gratuité pour une campagne d’affichage en France via le groupe d’affichage mondialement connu “Decaux”.

Dernièrement la responsable de l’ONTT France madame Amel Hacheni a donné une interview au journal LeTemps et a comparé la Tunisie avec des nations bien moins développées dans le secteur du tourisme.

Ces derniers jours le salon TopResa s’est tenu à Paris et bien sur la Tunisie ne devait pas rater cette rencontre des professionnels du tourisme, mais malheureusement comme d’habitude : stand mal aménagé, brochures périmées dont les photos mal faites dataient de l’époque de Ben Ali.

N’aurait-on pas été plus sage de retravailler les brochures pour ce salon ? N’aurait-on pas dû procéder à un relooking de nos agences ONTT en Europe pour marquer un vrai changement post révolution ? L’agence parisienne de l’ONTT est dans un état rudimentaire, emploie un personnel souvent moins qualifié au regard des exigences des standards internationaux et continue à fermer le samedi, jour où les particuliers veulent/peuvent se renseigner et réserver leurs séjours…

Que peut-on espérer d’une si piètre promotion de la Tunisie ? La promotion du tourisme par un professionnel de l’informatique est une expérience qui méritait d’être tentée mais étant données les limites, il ne serait pas sage ni intelligent de la reconduire. Nous avons manqué de bon sens, lavons notre linge sale avant de recevoir dignement nos nouveaux touristes. Oui pour maintenir une offre low-cost mais prévoyons aussi une amélioration de l’existant et une diversification, faisons les choses de façon plus professionnelle, ce ne sont pas les exemples qui manquent autour de nous…

cf : campagne suisse + brochure
camapgne menée l’été dernier pour promouvoir le tourisme suisse et les destinations intérieures, avec une campagne menée conjointement en print et via les médias sociaux avec un jeu sur Facebook.

Tag(s) : #AIR DU TEMPS

Partager cet article