Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

MOINS de BIENS PLUS de LIENS

MOINS de BIENS PLUS de LIENS

l'esprit est comme un parapluie = ne sert que si il est ouvert ....Faire face à la désinformation


OPEP : Danger imminent d’un effondrement de la demande de brut

Publié par Brujitafr sur 14 Juin 2012, 08:33am

Catégories : #ACTUALITES

OPEP : Danger imminent d’un effondrement de la demande de brut




Le ralentissement de l’économie mondiale renforce le risque d’un effondrement de la demande pétrolière, a estimé mercredi le ministre vénézuélien du Pétrole Rafael Ramirez, qualifiant de nécessité une stabilisation des prix du baril au-dessus de 100 dollars.

Le système capitaliste connaît une crise profonde, et le ralentissement de la croissance dans les pays consommateurs a transformé en menace claire et imminente la possibilité d’un effondrement de la demande mondiale de pétrole, a indiqué M. Ramirez, en ouverture du 5e séminaire de l’Opep à Vienne.

Les ministres de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) sont réunis mercredi et jeudi au Palais Hofburg, aux côtés de représentants des pays consommateurs et de membres de l’industrie pétrolière. Des prix stables au-dessus de 100 dollars représentent le minimum nécessaire pour que les ressources pétrolières continuent d’être développées et pour approvisionner rapidement le marché quand il en a besoin, a ajouté Rafael Ramirez.

Le cours du baril de Brent côté à Londres a dégringolé de 25% depuis fin mars, sombrant début juin sous 100 dollars, au plus bas depuis près d’un an et demi. Sur la même ligne que l’Iran, le ministre vénézuélien avait fermement condamné mardi la forte hausse de la production ces derniers mois dans les pays du Golfe, accusant notamment la surproduction de l’Arabie saoudite de tirer les prix du baril vers le bas.

M. Ramirez a aussi dénoncé mercredi les critiques des pays consommateurs contre l’Opep, souvent accusée de laisser s’envoler les prix du brut.

Alors que l’offre de pétrole dans les pays en-dehors de l’Opep ne se développe pas assez vite, les projets de développement (dans les pays du cartel) se heurtent au refus persistant des pays consommateurs et des compagnies pétrolières de payer aux pays le juste prix pour leurs ressources naturelles, a insisté le ministre sud-américain.

Il a ensuite une nouvelle fois condamné les sanctions internationales contre l’Iran, alors qu’un embargo total de l’Union européenne contre le brut iranien doit être mis en place à partir du 1er juillet.

Malheureusement, les sanctions, les menaces et même l’agression militaire sont devenus des outils habituels pour résoudre des différends internationaux, et singulièrement ceux liés au pétrole, a-t-il déploré.

http://www.algerie1.com/flash-dactu/opep-danger-imminent-dun-effondrement-de-la-demande-de-brut/ http://www.algerie1.com/flash-dactu/opep-danger-imminent-dun-effondrement-de-la-demande-de-brut/

Commenter cet article

Mouhamet Fall 15/06/2012 13:14


Que diable se passe-t-il avec les prix du pétrole ?

Le West Texas Intermediate (WTI) se vend à près de 82 $ le baril à l'heure où j'écris ces lignes --
récemment encore, il tournait autour des 110 $. Quant au cours du Brent, il se situe aux environs de 97 $ par baril -- en forte baisse par rapport à début mai quand il était à
125 $ le baril.

Que se passe-t-il ? Jusqu'où peuvent chuter les prix du pétrole ? Assistons-nous au début d'une chute des
prix majeure ? Est-ce là une attaque en règle sur les prix dans le domaine du pétrole et sur les investissements dans les services associés ?

J'en doute. Pourquoi ? Parce que 40% de la production mondiale de pétrole provient de pays où les gouvernements
nationaux ne peuvent se permettre des prix du pétrole encore plus bas qu'ils ne le sont actuellement. Le graphique ci-dessous parle de lui-même.

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents

<