Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog



L'Iran a annoncé avoir testé pour la première fois des barres de combustible nucléaire produites localement et requises pour les réacteurs nucléaires.
Amer Hilabi


Ces barres qui contiennent de l'uranium naturel ont été "introduites dans le coeur du réacteur de recherche nucléaire de Téhéran pour vérifier leur bon fonctionnement", écrit l'Organisation iranienne de l'énergie atomique (OIEA) sur son site internet.

 

Le 15 décembre, le ministre des Affaires étrangères iranien Ali Akbar Salehi a affirmé que son pays allait pour la première fois introduire de l'uranium enrichi à 20% produit localement dans son réacteur de Téhéran.

 

L'Iran a justifié le lancement de la production d'uranium enrichi à 20%, en février 2010, par la nécessité d'alimenter son réacteur de recherche nucléaire de Téhéran dont les réserves de combustible achetées en 1993 à l'Argentine arrivent à épuisement.

L'enrichissement d'uranium par l'Iran est au coeur d'un conflit avec la communauté internationale qui soupçonne Téhéran, malgré ses démentis répétés, de chercher à se doter de l'arme nucléaire. Enrichi à 20%, l'uranium a un usage purement civil, mais si l'enrichissement est poussé au-delà de 90% il peut être utilisé pour la fabrication de l'arme atomique.

 

L'OIEA n'a pas précisé le niveau d'enrichissement de l'uranium introduit dans les barres.

 

L'uranium enrichi à 20% est normalement produit sous forme de plaques et non de barres, pour son utilisation comme du combustible.

 

Cette annonce survient au lendemain de l'annonce par le président américain Barack Obama de nouvelles sanctions visant le secteur financier iranien.

 

Tag(s) : #ACTUALITES

Partager cet article