Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog








Pour 2011, la croissance moyenne de la Chine est de 9,2%. Au dernier trimestre 2011 ? Chiffre annoncé : 8,2%. Les trois premiers mois 2012 en taux annualisé… 7,2%. Difficile, au vu de ces chiffres de ne pas parler de ralentissement de l’économie chinoise !

Heureusement, « les ventes de détail, en volume, progressent à un rythme modéré au regard des dix dernières années ». Par contre, depuis l’automne 2011, l’investissement productif comme immobilier décline, et ce n’est pas une bonne nouvelle.

Les économistes regardent aussi les exportations. Elles traduisent le développement économique extérieur. « Jusqu’en 2009 leur rythme de progression était supérieur à 20 %; il est de 7.6 % au mois de mars sur un an ». N’oublions pas que « la progression des exportations chinoises reste largement conditionnée par la croissance aux Etats-Unis et en Europe. Au regard des perspectives de croissance dans ces deux régions, les exportations ne vont pas spontanément repartir de l’avant ». Est-ce que la recherche d’une croissance intérieure permettra d’inverser le processus ?

Dans un environnement économique international qui se détériore avec des tensions géopolitiques en constante progression, la Chine a peu de chance de briller…

Faire redémarrer la croissance en Europe !




Les deux candidats dominants des prochaines élections présidentielles françaises s’accordent pour demander une réforme des missions de la Banque centrale européenne (BCE). Objectif urgent : lui permettre de soutenir la croissance.

Superbe idée après plus de CINQ ANNEES DE CRISE.

Quel esprit brillant que le candidat de l’UMP : “Sur le rôle de la Banque centrale dans le soutien à la croissance, nous allons aussi ouvrir le débat et nous allons faire avancer l’Europe. “C’est une question que nous ne pourrons pas éluder. Car si l’Europe ne veut pas perdre pied dans l’économie mondiale, elle doit absolument renouer avec la croissance”, a-t-il estimé, “si la Banque centrale ne soutient pas la croissance, nous n’aurons pas assez de croissance”.

Le candidat Sarkozy change radicalement de braquet… sans prévenir son binôme… une certaine A. Merkel? Est-ce vraiment sérieux?

A une semaine du premier tour des élections présidentielles, les responsables de campagne UMP s’aperçoivent qu’ils ont choisi le slogan “La France forte” et qu’il n’y a pas grand choses de présentable à ce jour pour attirer, selon les sondages, suffisamment d’électeurs. A force de vouloir piquer les électeurs de la candidate du FN, les stratèges UMP ont oublié l’essentiel. Pire, leur politique anti-souverainiste a mené la France à une situation de (quasi -soyons encore optimistes) non-retour. Pire, cela a ouvert la brèche aux hyènes staliniennes… véhiculant une idéologie de sinistre mémoire, le communisme, avec ses centaines de millions de morts. Rien que pour cela, le sieur Sarkozy restera dans toutes les mémoires des livres d’histoire de demain. Car, à la lumière des prophéties, nous savons parfaitement où la France est menée. [Voir les BREVES DE LIESI publiées chaque mois.]

LE MONDE REEL

Le nombre des dépôts en gage au Crédit municipal de Paris est “le plus élevé observé depuis 1970″, a alerté il y a quelques jours, cette institution, véritable baromètre de la situation économique et sociale.

source: Liesidot.org

Tag(s) : #Présidentielles 2012

Partager cet article