Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

On ne va pas baptiser ça au champagne non plus, mais un nouveau nuage est apparu, et son nom est asperatus. Certes certains connaissent déjà les clichés qui vont suivre, mais personnellement je suis content de ne pas avoir cela au dessus de ma tête…vu sur "les moutons enragés"

Un asperatus en Nouvelle-Zélande (Ile du Sud). Source : <em>Cloud Appreciation Society</em> / Tanis Danielson

 

Un asperatus en Nouvelle-Zélande (Ile du Sud). Source : Cloud Appreciation Society / Tanis Danielson

L’apparition d’un nouveau type de nuage dans le bestiaire météorologique est un fait rarissime. C’est pourtant ce qui est sur le point de se produire, avec l’asperatus, une formation nuageuse impressionnante.

D’étranges formes de nuages ont récemment fait leur apparition au-dessus de la Grande-Bretagne et de la Nouvelle-Zélande, mais aussi en quelques autres endroits du globe. Particulièrement tourmentés et opaques, ils ressemblent à une mer agitée vue par en dessous et assombrissent considérablement le paysage, donnant l’impression d’annoncer une violente tempête. Pourtant, ils finissent toujours par se dissiper sans rien produire de particulièrement fâcheux.

Ces nuages sont apparus sur des photos transmises régulièrement par les membres de la Cloud Appreciation Society. « Nous avons essayé d’identifier et de classer toutes les images de nuages que nous avons, mais il y en avait qui n’allaient dans aucune des catégories, j’ai donc commencé à penser que cela pouvait être un type unique de nuage », raconte Gavin Pretor-Pinney, le fondateur de l’association.

 
Hanmer Springs, Nouvelle-Zélande. Source : Cloud Appreciation Society / Merrick Davies. Cliquer pour agrandir.


Cedar Rapids, Iowa (Etats-Unis). Source : Cloud Appreciation Society / Don Sanderson. Cliquer pour agrandir.


Cedar Rapids, Iowa. Source : Cloud Appreciation Society / Jane Wiggins. Cliquer pour agrandir.


Plaines de Canterbury, Alpes-du-Sud, Nouvelle-Zélande. Source : Cloud Appreciation Society / Laurie Richards. Cliquer pour agrandir.

Les scientifiques de la RMS (Royal Meteorological Society) estiment que ce nuage devrait être classé dans sa propre catégorie, et ont décidé de le nommer asperatus, mot signifiant brutal en latin. La proposition a été soumise officiellement à l’organisation météorologique mondiale à Genève. Si elle est acceptée, asperatus prendra définitivement sa place dans l’Atlas international des Nuages, un évènement qui ne s’est plus produit depuis plus d’un demi-siècle.

Source: futura-sciences.com

Tag(s) : #AIR DU TEMPS

Partager cet article