Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

MOINS de BIENS PLUS de LIENS

MOINS de BIENS PLUS de LIENS

l'esprit est comme un parapluie = ne sert que si il est ouvert ....Faire face à la désinformation


NOUS SOMMES TOUS MANIPULÉS - UNE JOURNALISTE LE DÉNONCE !

Publié par Brujitafr sur 6 Juillet 2014, 08:15am

Catégories : #ALTER

Nous sommes tous manipulés - Une journaliste le dénonce !

 

Titre initial :
Une journaliste CBS démissionne et crache le morceau sur les médias

 

Sharyl Attkisson, journaliste à CBS explique son départ de la chaîne et donne son point de vue sur la façon dont les médias de masse traitent l'information. Elle dure depuis quelques années. ça se passe dans le milieu de la désinformation, propagande... Au nom de la censure, la presse est muselée pour nous induire en erreur, nous mener en bateau et cacher la vérité, ce petit jeu dure depuis quelques années. Les langues se délient et les consciences s'éveillent.

« Le temps où il suffisait de dire « je l'ai lu dans le journal, je l'ai entendu à la radio, vu à la télévision » pour faire taire tous les incrédules est désormais dépassé. Ce qu'on écrit dans le journal, ce que l'on dit à la radio, ce qu'on nous montre à la télévision n'a plus la crédibilité d'antan.

Une nouvelle profession s'y est taillé une place pour en faire le lieu privilégié de la désinformation aux allures de ce qu'il y a de plus vrai et de plus convaincant. Un métier qui se vend aux plus offrants. Des vendeurs d'images et d'opinions qui savent se vendre ainsi que ce qu'ils produisent. Ils ont tous et toutes l'allure de personnes qui ne sauraient mentir ou tromper leur public.

 

 

 

Déjà, nous connaissons les fonctions des attachés de presse des ministres et des représentants des grandes institutions nationales et internationales. Ils ont pour tâches de mettre en évidence tous les beaux et bons côtés de leurs patrons tout en faisant apparaître subtilement tous les mauvais côtés de leurs adversaires.

(...)

Dans le cas de la presse écrite et des bulletins d'information nationales et internationales, la situation est différente. Le public s'attend à ce que ces grands réseaux d'information leur fournissent des faits, des analyses qui permettent de mieux comprendre ce qui se passe dans telle ou telle région du monde.

 

 

C'est là la seule façon pour plus de 80 % de la population de se faire un jugement sur ces faits et d'exprimer leurs attentes par rapport aux engagements de leurs gouvernements respectifs. Des dizaines de milliards de dollars sont engagés chaque année en armements et en interventions militaires dans divers pays du monde. Les dirigeants politiques et les médias de communication qui leur sont soumis en arrivent à convaincre par divers montages les citoyens et citoyennes de la justesse de ces dépenses et de ces interventions.

(...)

Plus les évènements avancent dans le temps, plus nous découvrons les mensonges mis à la disposition d'une manipulation machiavélique de l'opinion publique. Des spécialistes de la désinformation se consacrent comme de véritables artistes à créer l'illusion et la ressemblance avec la vérité pour mieux assurer les interventions militaires et autres à des fins qui n'ont rien à voir avec les intérêts des peuples visés. »

(...)

 

Pour lire la totalité, cliquer ICI

 

Un article de El Don, publié par blogapares.com et relayé par SOS-planete

 

Note de Jacques : nous le savons, évidemment, et c'est un bien que cela soit dénoncé par une journaliste elle-même. Les consciences s'éveillent, il est temps !

Commenter cet article

ummite 07/07/2014 19:02


les détracteurs des nazis ont cependant retenus le principal : la presse goebbels , ils ont su retenir la leçon de
l'intox organisée de sieur gobbels , comme quoi quelque part pour certains , le nazisme ne fut pas totalement négatif 


mais le plus important de savoir , c'est est le premier grand patron des sources médiatiques .


ce grand patron c'est la fondation bertelsman , elle possède quasiment tou .

christiane 07/07/2014 10:58


Dans  TV Libertés,  toutes  les  semaines,  le  vendredi,  Jean - Yves le  Gallou  dans  l' émission : " I Media "  décortique  l'art
 de  la  désinformation   utilisé  toute  la  semaine  par  les  médias.  et  également  sur  son  site :  Polémia.

abeilles 06/07/2014 13:07


Depuis des décennies les informations ,surtout en France mon père décédé en 1985 écoutait les infos Suisse ,mais depuis ils ont fait un saut considérable dans le bourrâge de crâne ,ils ont
optomatisé les peuples incroyable ,je n'aie plus de télévision depuis 1981 ,Je remarque l'état d'esprit de mes semblables ,( pour cette Europe ,car il n'y aura plus de guerre ,entre Pays ,;;sans
voir la guerre civile qui va nous tomber dessus ,que les Grecs réduit au moyenne âge ,que les Potugais ;Espagnoles suivent et nous derrière ,C'est impensable d'être devenus des potiches que l'on
déplacent ,gèrent serrez-vous la ceinture depuis 1968 ,elle n'a pas craquée malgré l'usure ,Le Pire on se dit évolué ,alors on peut se permettre de faire les génocides des peuples africains ,pour
les faire venir ,et les voraces prendre les richesses de leur Pays en ruinant le notre ,Allez Français COCORICO dans les MIASMES ,vous êtes vide comme un coquille après que le poussin éclos

zelectron 06/07/2014 12:06


@ DOT ,


on ne peut pas mieux dire

zelectron 06/07/2014 11:58


. . . surtout qu'en France leur orientation politique n'est pas garante de leur probité


un ancien article sur
le sujet

Dot 06/07/2014 11:50


Avant on disait un journaleux et maintenant un journalope ou un pressetitué.


 


Le journaleux dit quelquefois ce qu'il pense, mais il pense rarement ce qu'il
dit (Bruant1901)


"Un journaliste français honnête c'est un chomeur
et un journaliste qui travaille c'est une pute. Alain Soral, 2012.

Brujitafr 06/07/2014 11:52







zelectron 06/07/2014 11:09


Avant ça s'appelait l'intox, mais c'était avant

Brujitafr 06/07/2014 11:17






Comment internet fait trembler les politiques et les journalistes


Un blog est un organe de presse


Google efface les blogs



Doctorix 06/07/2014 11:02


Sauf que ce n'est pas nouveau, la désinformationn est aussi vieille que la presse: ici, un témoignage centenaire:


http://bibliothequedecombat.wordpress.com/2013/04/09/les-journalistes-sont-des-prostituees-intellectuelles/

Brujitafr 06/07/2014 11:16



Chaque journaliste est pris en charge a 40.000 euros par les
francais





Profession: journaliste inutile


 



Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents

<