Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

robot-Prospero



L’agriculture a toujours été une question d’hommes/femmes, dit David Dourhout, mais l’homme est aujourd’hui le facteur limitant dans l’agriculture. L’avenir de l’agriculture n’est pas une question de rendre plus efficace chaque agriculteur, le fermier humain a déjà été assez bien optimisé par la technologie. Au contraire, l’avenir est de produire d’avantage à partir de chaque parcelle de terres agricoles. L’avenir pourrait donc ressembler à ce que propose Prospero et son créateur David Dourhout, une flottille de robots autonomes spécialiste de l’essaimage et d’autres subtilités agricole.

Prospero est un prototype pour un organisme robotique plus grand, sur lequel Dourhout travaille lors de son temps libre (il est entomologiste de profession et roboticien par hobby, ce qui le rend très bon dans celui-ci). En ce moment, il a une petite flotte de robots à six pattes capables de travailler ensemble pour optimiser la plantation d’une parcelle donnée de terres agricoles en utilisant la technologie d’essaim et la théorie des logiciels de jeux exécutés. Par infrarouge, les robots communiquent les uns avec les autres, marquant les zones qui ont déjà été planté et signalant à l’autre quand il y a besoin d’aide pour ensemencer une parcelle.

Le résultat est un système qui permet d’optimiser certains éléments, comme l’espacement des semences et de ce souvenir où chaque graine a été plantée. Il peut également prendre les bonnes décisions sur le moment et l’endroit où planter les graines selon divers types de sols, même dans le même champ.

Par ailleurs, le système Prospero est simple. Évitant le flux dense de donnée comme le GPS, Dourhout à conçu ses robots pour qu’ils se rappellent l’emplacement des graines, simplement en communiquant les uns avec les autres alors qu’ils se promènent. Suivant le modèle des fourmis, qui marquent des lieux d’intérêt avec des phéromones afin que d’autres fourmis puissent les trouver, il a conçu ses robots pour marquer les graines plantées avec une bombe de peinture blanche qui change la réflectivité du sol autour du site. D’autres robots enregistrent ce changement dans la réflectivité, ce qui leur permet de voir toutes les semences sur le terrain.

Selon Dourhout, Prospero est juste le début. Il veut construire un robot qui peut planter, entretenir et récolter une récolte entière en toute autonomie et de la manière la plus efficace possible. Les robots-agriculteurs pourraient travailler sans relâche pour aider à garder un champ dans des conditions optimales, dans la lutte contre les ravageurs et les autres plantes envahissantes, sans produits chimiques et en augmentant le rendement des cultures et la santé des cultures. Ses robots-agriculteurs à six pattes en sont la première étape.

Prospero en action dans la vidéo ci-dessous et la vision de l’avenir de l’agriculture selon David Dourhout :

A partir de l’interview de David Dourhout sur Discovery News : Meet Prospero: Robo-Farmer on Six Legs.

source: gurumed

Tag(s) : #SCIENCES - TECHNOLOGIE

Partager cet article