Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Cette année, dans le catalogue des supermarchés Super U, Caroline tire au pistolet et Maxime donne le biberon...

Plutôt culotté, non ?


bx0vi3pieaanvd6

Pour la seconde année consécutive, la chaîne de supermarchés Super U innove en proposant un catalogue de Noël avec des jouets non plus référencés par genre, mais par catégories. Adieu donc aux pages filles en rose et aux pages garçon en bleu et aux jouets bien définis pour chacun. Dans ce catalogue nouvelle génération, les garçons jouent à la dînette ou pouponnent et les filles réparent des voitures ou font des constructions.
Un choix osé après des années de catalogues aux jouets répartis selon le genre. Cette nouvelle classification des jouets n'est pas sans rappeler la théorie du genre, appelée aussi "gender studies" qui considère qu'une personne ne naît pas avec un genre défini mais se le construit au cours de la vie, en fonction de ses choix et de ses goûts.
Concernant les jouets, cela reviendrait à cesser de décider quels jouets une petite fille ou un petit garçon "a le droit" d'utiliser ou non, mais de laisser les enfants libres de jouer à ce qu'ils veulent.
Une vision que le Printemps Français, les Hommen et autres groupuscules réactionnaires n'apprécient guère. Le groupe Printemps Français l'a par exemple dénoncée sur sa page Twitter, et a appelé les internautes à faire de même. Autre groupe qui avait manifesté comme le mariage pour tous, Hommen demande le "boycott général des magasins U".
À l'inverse, certains approuvent le choix de Super U, comme Christine Priotto, élue socialiste, qui a écrit sur Twitter : "Défendons #superU qui édite des pubs anti-sexistes contre le Printemps français".
Et les enfants dans tout ça ? On ne le reprochera pas de vouloir jouer à "passer l'aspirateur" ! Plus sérieusement, quel est votre avis sur cette initiative ?

source

 

bx0vi3pieaanvd6Catalogue de Noël : Super U innove © Super U

 

 

 

Tag(s) : #VIE QUOTIDIENNE

Partager cet article