Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

yellow black radiation symbol poster
Un article que j'ai repris chez Rusty James, alors que de la "vapeur" s'échappe toujours du réacteur 3 (Ultraman d'hier soir) et que TEPCO maintient que c'est dû à la pluie et aux fortes températures (40° à Fukushima).
Pourquoi de la vapeur juste sur le réacteur 3 ? 


Les niveaux de radiations seraient-ils pires en altitude ?
Des spécialistes comme Delphin pourraient-ils nous apporter leur lumière ?
Donc voilà l'article repris et retraduit :

Niveaux de radiations choquants dans un avion en vol entre le Chili et les USA
De la part de Greg sur la côte de l'Oregon*, 1er juillet 2013

(* L'Oregon est un état situé sur la côte Pacifique, c'est l'avant-dernier au nord avant le Canada.)

Voici d'ahurissantes mauvaises nouvelles qui montrent, clairement et indéniablement, que les radiations de Fukushima ont envahi l'atmosphère, même au-dessus de l'hémisphère sud. Elles sont pires au-dessus de l'Amérique du nord et des US en général.
Notez … et notez le soigneusement – une lecture de 100 CPM *(Coup Par Minute) signifie dans l'état de Californie une URGENCE de quarantaine obligatoire pour HAZMAT (HAZardous MATerials = matériaux dangereux). Vous avez compris ? Les lectures choquantes montrées dans les photos ci-dessous sont ce que les passagers ont respiré et ce à quoi ils ont été totalement exposés durant les vols entre le Chili et Atlanta et ensuite en traversant les US vers Portland dans l'Oregon.

* Le CPM est un taux de comptage, c'est à dire le nombre de désintégrations détectées par unité de temps. 1 CPM équivaut à 0,01 microsievert (100 CPM = 1 microsievert). - entre 10 et 20 c'est normal, en fonction de la zone où l'on mesure (altitude, température, constructions) on peut aller de 5 à 60. - Au dessus de 60 CPM cela indique un niveau de radiations anormal. - Au dessus de 120 CPM c'est le niveau d'alerte nucléaire. 

L'Agence pour la Protection de l'Environnement (EPA) américaine est pleinement au courant de cette situation mais ne fait rien pour informer les passagers des avions. L'air au-dessus de l'Amérique du nord est saturé de radiations venant de Fukushima Daiichi. La réponse du gouvernement ? Ne vous en faites pas, soyez heureux ! Appréciez l'amical ciel radioactif ! Quand on verra se développer plein de cancers dans les années à venir, personne ne reliera ces points mortels.


Nos remerciements à Greg de la côte de l'Oregon pour avoir pris ces photos et pensé à prendre son compteur Geiger pour le voyage. Votre gouvernement ne vous dira JAMAIS ce que vous allez voir...

366 CPM à 9700 mètres

 

614 CPM à 10.300 mètres

Entre le Chili et près de l'équateur, les lectures n'ont pas beaucoup varié.
La mesure suivante était en volant vers Atlanta...

 

10,11 microsieverts

11,12 microsieverts

 
Pour la photo suivante on approchait de l'Oregon et la dernière a été prise juste avant de commencer la descente sur Portland.
Certains passagers commençaient à remarquer ce que je faisais, je me suis donc abstenu de prendre une autre photo, mais j'ai mesuré 1312 CPM (13,12 microsieverts) avant qu'on perde de la hauteur !

11,74 microsieverts

12,08 microsieverts

Greg, Oregon.
Rusty James commente de son coté l'article :
Il est clair que cette radiation va traverser la terre et que toutes les personnes qui prendront l'avion auront droit de 1 à 12 heures de radiation, ainsi dans les 10 ans à venir il y aura des millions de morts de cancer.
On comprend mieux tout le cinéma autour du soleil et les radiations cosmique. On accusera le soleil pour les cancers comme pour la cigarette qui a porté le chapeau pour masquer les essais nucléaires des années 50 et 60 .


fukuchima françois rose

Tag(s) : #USA

Partager cet article