Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sarkozy dans les moteurs de recherche

 

Tapez "Nicolas Sarkozy" dans Google, et vous aurez peu de chances de tomber sur toutes ses casseroles dans les premiers résultats. Et pour cause : l'ancien locataire de l'Elysée aurait payé des sociétés spécialisées dans le référencement pour reléguer dans les tréfonds d'internet tous les articles négatifs sur son action.

Comment le sait-on ? C'est Valérie Trierweiler qui le raconte dans son fameux livre intitulé Merci pour ce moment. Un passage passé totalement inaperçu, alors que l'affaire est d'importance : Nicolas Sarkozy aurait carrément évoqué le recours à ses sociétés lors de sa passation de pouvoir avec François Hollande.

 

 

Nicolas Sarkozy publie sur sa page Facebook une tribune officialisant son retour en politique et sa candidature à la tête de sa "famille politique


RAPPEL des CASSEROLES

 

 

et

 

 

 

des 205 TAXES et IMPOTS

 

 


 

Extrait du récit de Trierweiler :

Merci pour ce moment

"La nuit est agitée, nous dormons peu. François sera officiellement investi septième président de la Ve République. Le matin, nous nous préparons chacun dans une pièce différente. Styliste, maquilleuse, coiffeur, nous passons tous les deux entre leurs mains comme si nous nous rendions à la mairie pour nous marier. (...) Je suis envahie par l'émotion en voyant arriver la voiture de François, en entendant le bruit des gravillons sous les pneus. Je le vois, lui, différemment.

Nicolas Sarkozy l'accueille, pendant que je suis reçue par Carla. Les deux hommes, qui se connaissent depuis si longtemps, montent dans le bureau présidentiel pour la passation de pouvoir, la transmission des codes nucléaires et des dossiers délicats. François me révélera que ce moment d'échange de chef d'Etat à chef d'Etat sera extrêmement bref. L'essentiel de la conversation est privé. Nicolas Sarkozy lui explique combien cette période a été douloureuse pour Carla, qui a mal vécu la médiatisation à outrance et les médisances. Il lui confie avoir été obligé de recourir à des sociétés spécialisées pour faire monter dans les algorythmes des moteurs de recherche les articles et les références honorables, pour cacher les horreurs qui circulent sur le Net, afin que sa femme ne tombe pas dessus"
.


(source : Valérie Trierweiler, Merci pour ce moment, édition les Arènes, 2014)


Dans son récit, Trierweiler n'en dit pas plus. Pourtant, plusieurs questions s'imposent : au-delà du caractère manipulatoire qui consiste à faire remonter les articles positifs dans les moteurs de recherche, qui a payé ses sociétés privées ? Nicolas Sarkozy lui-même (alors qu'il ne paye même pas ses amendes) ? Le budget de l'Elysée ? L'UMP ? Ses sommes figurent-elles dans les comptes de campagne du candidat ? Autant de questions auxquelles on risque de ne pas avoir de réponse.

Une chose est sure : sur Politique.net, vous ne trouverez pas des "horreurs", ni des "rumeurs" mais des informations systématiquement sourcées et fiables. Et comme ces informations sont désormais noyées dans les moteurs de recherche, voici un petit florilège des "casseroles" de Nicolas Sarkozy que vous pouvez faire tourner sur les réseaux sociaux :

Sarkozy, salaire de ministre à l'Elysée

>> A l'Elysée, Nicolas Sarkozy a touché son salaire de ministre de l'Intérieur pendant six mois

Sarkozy et la cagnotte ministérielle

>> Avant de quitter l'Elysée, Sarkozy a distribué les 19 millions d'euros de la "réserve ministérielle"

CarlaBruniSarkozy.org

>> Le site web de Carla Bruni a coûté 410 000 euros à l'État

Sarkozy a Chaumont

>> Pour faire 262km, Nicolas Sarkozy avait besoin d'un Airbus présidentiel, de deux hélicos et de deux voitures blindées

Les Amis de Sarkozy à Arachon

>> Les "Amis de Nicolas Sarkozy", une association qui vit en partie au crochet du contribuable

Folie des grandeurs de Sarkozy

>> La folie des grandeurs de la campagne de Sarkozy : loge 5 étoiles, meetings à la dernière minute

www.lafranceforte.fr

>> Coût du site Lafranceforte.fr : Sarkozy a oublié d'intégrer 175 453 euros dans ses comptes de campagne

Pénalités de Sarkozy

>> Les 516 615 euros d'amendes de Nicolas Sarkozy ont été payées par l'UMP

Départ de l'Elysée

>> Les anciens présidents de la République, Giscard, Chirac et Sarkozy coûtent encore 5 millions d'euros par an à l'Etat

 

source

Tag(s) : #Présidentielles 2017

Partager cet article