Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le chef de l'Etat, qui multiplie les déplacements en province sans s'être encore déclaré candidat à sa propre réelection, est aussi en campagne sur Internet. Il publie de plus en plus fréquemment sur sa page Facebook, ce qui lui permet de gagner des "amis" qu'il espère transformer en militants dans la dernière ligne droite de la campagne.



Même si les sondages actuels feraient de sa-réelection le plus grand exploit électoral de la 5ème République, Nicolas Sarkozy se met progressivement en campagne. Et il le fait notamment sur Facebook, comme le remarque le journaliste du Monde Arnaud Leparmentier. "On note une accélération de l'activité Facebook du président", constate-t-il. Nicolas Sarkozy "s'active depuis le « joyeux Noël » du 25 décembre : 11 messages depuis", alors que le précédent message remontait au 28 octobre. Seuls 8 messages avaient été posté entre septembre et fin décembre 2011, dont trois pour soutenir l'équipe de France de rugby pendant la coupe du monde. Le candidat non déclaré a encore publié un nouveau message hier, à propos de l'hommage rendu en Isère aux quatre soldats morts en Afghanistan.

Le résultat est une montée en charge du nombre d'amis réunis autour du profil Facebook de Nicolas Sarkozy. Le président de la République a gagné 5000 amis supplémentaires en une semaine, comptant à l'heure où nous écrivons ces lignes 504.882 "personnes qui aiment ça".

Un succès dont s'est félicité le chef de l'Etat. "Chers amis, j'apprends que vous êtes maintenant plus de 500 000 à me suivre sur Facebook", a-t-il écrit le 21 janvier. "Merci pour votre fidélité et votre soutien, vos messages et vos commentaires. Je sais que je peux compter sur vous autant que vous pouvez compter sur moi dans le travail que nous faisons ensemble, tous les jours, au service de la France et des Français. Avec toute mon amitié"

Pour Arnaud Leparmentier, "Nicolas Sarkozy a besoin d'amis" pour lancer la campagne. "Il a besoin d'amis pour se réconcilier avec la Toile, qui lui coûta si cher à ses débuts", analyse-t-il, en expliquant que "ses conseillers comptent utiliser la force de frappe de ses 500 000 amis et du fichier des 300 000 sympathisants-militants de l'UMP qui a été nettoyé".

De quoi donner raison au Parti Socialiste, qui a demandé que le site de l'Elysée cesse de faire la promotion du compte Facebook de Nicolas Sarkozy. "La page Facebook personnelle de M. Sarkozy est mise en avant sur le site de l'Elysée depuis plusieurs mois, ce qui incite de nombreux visiteurs du site de l'Elysée à suivre Nicolas Sarkozy sur Facebok. Il va de soi que la page Facebook personnelle du président sortant sera un outil pour sa campagne", avait critiqué l'opposition.

Mercredi soir, dans l'émission "C Dans l'Air", le directeur adjoint du Figaro Yves Thréard faisait le pari que Nicolas Sarkozy axerait sa campagne sur les jeunes et le numérique. Ce qu'il a commencé à faire en se félicitant de la fermeture de MegaUpload et en annonçant une Hadopi 3 ?

source: Numerama

Tag(s) : #Présidentielles 2012

Partager cet article