© Paul Hakimata - Fotolia.com
Obésité, cholestérol, diabète... On ne cesse de nous dire de manger moins gras et on hésiterait presque à mettre du beurre dans la purée de bébé. Pourtant, les graisses sont essentielles chez les petits...

1. Pourquoi votre bébé a besoin de gras

Entre sa naissance et ses 3 ans, un bébé multiplie jusqu'à cinq fois son poids ! Une croissance fulgurante durant laquelle il construit ses cellules de peau, d'organes, de cheveux ou de cerveau. Or, les parois de ces cellules sont essentiellement constituées de lipides.

On comprend donc l'intérêt de ces nutriments dans la croissance. De plus, les lipides exercent un rôle spécifique dans le développement du système nerveux (cerveau, moelle épinière, nerfs). Ils apportent également du cholestérol, indispensable à la fabrication des hormones, ainsi que des vitamines A, D, E, K, essentielles au bon fonctionnement de l'organisme (système immunitaire, croissance...).

2. Des lipides oui, mais pas n'importe lesquels

Alors, si on entend beaucoup parler de l'obésité grandissante des enfants, pas question non plus de diaboliser les lipides, comme on peut avoir tendance à le faire quand il s'agit de notre propre assiette... Privilégiez ceux, sources de vitamines et d'acides gras essentiels, indispensables au développement psychomoteur et intellectuel : huiles d'olive, de colza et de noix, noisette de beurre dans la purée ou le potage, laitages (petits-suisses, fromage blanc, yaourt...).

Ne soyez pas tentée de donner des allégés : bébé a droit au lait entier ! À partir de 6-7 mois, il va aussi commencer à manger des protéines animales, vectrices de lipides : poissons gras, œufs (à choisir bio ou de poules élevées en plein air), viande (blanche ou rouge dégraissée).
Parallèlement, surveillez les apports en oméga-6, qu'on consomme en excès, en regard des oméga-3. Ce déséquilibre semble être l'un des facteurs expliquant l'augmentation de l'obésité infantile. Il suffit tout simplement de diminuer la consommation des principaux vecteurs : huiles de tournesol et de pépins de raisin, mais surtout préparations industrielles et gâteaux du commerce.

Obésité, cholestérol, diabète... On ne cesse de nous dire de manger moins gras et on hésiterait presque à mettre du beurre dans la purée de bébé. Pourtant, les graisses sont essentielles chez les petits...

3. Privilégiez le "cuisiné maison"

Refusez les produits dont les étiquettes annoncent "huile de palme", "graisse végétale hydrogénée" (ou "partiellement hydrogénée"). Un biscuit maison tout simple, fait avec du beurre et des œufs, sera toujours meilleur. Si vous achetez malgré tout des gâteaux du commerce, comparez les compositions : vous réussirez à en trouver, élaborés avec du beurre ou de l'huile de colza. Choisissez ceux-là !

4. Lipides: en pratique on fait quoi ?

De 0 à 6 mois,

Les acides gras essentiels sont apportés par le lait maternel ou le lait infantile spécialisé.

De 6 mois à 1 an

1 noisette de beurre ou 1 c. à c. d'huile par assiette + 10 à 20 g de viande, poisson ou œuf en alternance + 500 ml lait par jour.

De 1 à 3 ans

1 noix de beurre ou 2 c. à c. d'huile par assiette + 30 g de viande, poisson ou œuf en alternance + 500 ml de lait ou 2 à 3 produits laitiers par jour.