Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Voilà un article intéressant même si j’en ai bien peur, l’auteur soit un peu trop utopiste, un petit mouvement de contestation n’est en rien comparable avec une révolution et j’ai des doutes quand à ce qu’il va se passer ici en France. Soyons sérieux, cela risque de devenir critique au niveau mobilisation à partir du moment que les médias reconnaîtrons le problème, que la situation économique est apocalyptique et proche de la fin, mais cela n’arrivera pas encore, trop tôt, pour l’instant la « litanie positive » fonctionne encore sur les masses…

En ce vendredi 20 mai 2011, le mouvement de contestation majeur en Espagne vient de passer un cap au niveau mondial.

Photo DR / Madrid ce vendredi

Pour tous les militants que nous sommes, il est difficile de ne pas jubiler devant tant d’effervescence. Sans explication, le mouvement s’est propagé à une vitesse incroyable à l’ensemble des pays du monde. Ce soir, ce n’est plus seulement l’Espagne mais aussi les USA, l’Allemagne, la France, l’Italie, le Portugal, le Japon, la Suède, la Grande Bretagne, le Cambodge, Roumanie, Ecosse, Colombie… en bref, le monde entier est touché !

Sur la carte suivante (voir en ligne), on peut constater l’étendue de la mobilisation (412 rassemblements pour la plupart reconduits) qui va entièrement dans le même sens, un nouveau système mondial basé sur plus de solidarité.

En France, des rassemblements se sont produit dans une dizaine de villes parmi lesquelles Paris, Grenoble, Toulouse, Nice, Montpellier, Rennes, Nancy. On a compté 300 personnes à Paris, 150 à Grenoble et 150 à Toulouse, les chiffres des autres villes ne sont pas connus. Les 3 rassemblements sont reconduits comme dans la plupart des autres villes mondiales. A Paris, des commissions ont été montées et devraient rapidement se mettre en contact avec les espagnols mobilisés, les « indignés ». Le site internet « REELLE DEMOCRATIE MAINTENANT » tente de reccueillir et diffuser les informations du mouvement en France. Centralisation des information aussi sur TWITTER à l’adresse suivante : cliquez.

Photo DR / Rassemblement à Paris ce vendredi soir
Photo DR / Rassemblement à Paris ce vendredi soir

Qu’en est-il en Espagne ? Le mouvement se poursuit, dans la plupart des grandes villes, des dizaines de milliers de manifestants occupent les grandes places en continue. A Barcelone par exemple, Daniel, un contact sur place parle de 10 000 personnes en permanence. La journée de samedi s’annonce particulièrement tendue sachant que les rassemblements ont été interdits. « Demain nous appelons à une grande concentration durant la « journée de réflexion » ce qui est totalement interdit, il y a donc un risque d’expulsion. » nous explique Daniel.

Ci dessous, la déclaration des manifestants qui occupent Barcelone :

DECLARATION DE PRINCIPES

#acampadabcn

Qui sommes nous au campement de Barcelone?

Nous sommes des personnes venues librement et de forme volontaire : après la manifestation du 15 mai, nous avons décidé de rester ensemble et d’être toujours plus nombreux dans la combat pour la dignité. Nous ne représentons aucun parti politique ni aucune association, et ne sommes représentés par personne.

Nous partageons la même inquiétude des vies précaires, des inégalités, mais ce qui nous unis avant tout, c’est une volonté de changement. Nous sommes réunis parce que nous voulons une société nouvelle qui donne priorité à la vie par-dessus les intérêts économiques et politiques. Nous avons le sentiment d’être piétinés par l’économie capitaliste, et d’être exclus du système politique actuel qui ne nous représente pas, Nous faisons le pari pour une transformation profonde de la société, et avant tout, que la société elle-même soit protagoniste de ce changement.

Ils nous croyaient endormis, qu’ils pouvaient continuer à réduire nos droits sans manifester d’opposition. Ils se trompaient : nous nous sommes engagés, pacifiquement mais avec détermination, pour une vie que nous méritons tous.

Nous avons appris du Caire, d’Islande, de Madrid..

Il est l’heure d’étendre le combat et prendre la parole.

Information #acampadabcn

www.acampadabcn.worldpress.com

acampadabcn @yahoo.es

Horaires * Tous les jours pendant la durée du campement

19 :00h Commissions de travail

19 :30h Coordination et préparations de l’Assemblée

21 :00h Casserolade Générale

22 :30h Assemblée Générale

Sans nul doute que les rassemblements vont encore s’accroitre dans le monde ce samedi. Allons nous vers une révolution mondiale ?!

Article dispo sur actualutte.info, merci à Hector pour les liens dans les « alertes-infos«

Un article disponible sur lemonde.fr nous en dit également plus sur le suje:

sol.1305885154.JPG

Comme pour les révolutions tunisienne ou égyptienne, c’est sur la Toile que le mouvement des “jeunes indignés”, qui occupe la place de la Puerta del Sol à Madrid depuis le 15 mai, a commencé à se rassembler et continue de s’organiser. Twitter, Facebook, les agrégateurs de contenus ou les forums sont devenus les principaux relais de la grogne sociale espagnole, devant les médias de masse.

Le site officiel du “mouvement du 15-M”, Toma la plaza, permet de connaître les dernières actions, communiqués et revendications de la mobilisation qui, après être partie de la capitale, s’étend aujourd’hui à une soixantaine de villes du pays. Le site de plate-forme à l’origine du mouvement, “Democracia Real Ya” (”Une vraie démocratie, maintenant”), livre d’autres informations. Des caméras installées sur la Puerta del Sol, que nombre de manifestants n’hésitent plus à comparer à la place Tahrir du Caire, fournissent des retransmissions vidéo en temps réel de l’occupation de la place.


Le blog Trending Topics du quotidien El Pais livre aussi de nombreuses pistes pour suivre en temps réel ce mouvement en effervescence, qui fourmille d’idées pour mener une bataille basée sur la communication : les hashtags sur Twitter constamment renouvelés afin d’être référencés au maximum par le site de microblogging (#democraciarealya, #spanishrevolution, #acampadasol, #nonosvamos, #yeswecamp), la page Facebook de la mobilisation que suivent près de 60 000 personnes, les documents collaboratifs comme le manifeste du mouvement que tous peuvent signer ou la carte des sites occupés, les photos du mouvement actualisées chaque jour notamment sur le site FlickR ou encore l’actualité des blogs.

Source: lemonde.fr

Tag(s) : #AIR DU TEMPS

Partager cet article