Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Une jeune Néo-Zélandaise est décédée tragiquement d'une crise cardiaque à cause de sa dépendance au coca-cola.

Natasha Harris (30 ans) est décédée en février 2010 à Invercargill en Nouvelle-Zélande. Un décès suspect qui avait conduit à une polémique sur la surconsommation de boissons gazeuses. En effet, selon les proches de la jeune femme, celle-ci ingurgitait pas moins de huit litres de soda quotidiennement. Une enquête avait alors été ouverte pour prouver le lien entre le décès tragique de la jeune femme et la consommation de cette boisson très populaire.

C'est ce jeudi que le docteur Dan Mornin en charge de cette enquête a rendu ses conclusions. Selon lui, Natasha a été victime d'hypokaliémie, c'est-à-dire que sa concentration plasmatique de potassium était beaucoup trop faible. Et d'après lui, la cause en serait sa surconsommation de coca. Pour Dan Mornin, les doses toxiques de la caféine présente dans la boisson gazeuse seraient responsables de son décès prématuré.

"La première chose qu'elle faisait en se levant, c'était de de boire un verre de coca-cola dans son lit et la dernière chose qu'elle faisait avant de se coucher, c'était d'en boire un", confie son époux qui avoue qu'elle y était accro.

Mais la société américaine se défend. Karen Thompson, la porte-parole de Coca-Cola en Océanie, a diffusé un communiqué dans lequel elle affirme que la boisson ne représente aucun danger pour la santé des citoyens. "Nous sommes d'accord avec les informations du médecin légiste qui indique que l'ingestion excessive de tout produit alimentaire, y compris l'eau, sur un court laps de temps ainsi que la consommation insuffisante de nutriments essentiels, et l'impossibilié de trouver un traitement médical approprié peut être considérablement symptomatique", écrit-elle en ajoutant que les sodas sont sains. source

Tag(s) : #SANTE

Partager cet article