Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Après Standard and Poor's en janvier, Moody's a à son tour dégradé la note de la France, qui passe de AAA à AA1.

Après Standard and Poor's en janvier, Moody's a à son tour dégradé la note de la France, qui passe de AAA à AA1.

 

ECONOMIE - L'agence de notation Moody's a abaissé d'un cran lundi 19 novembre la note de la dette de long terme de la France, qui perd ainsi son précieux AAA, meilleure distinction possible. C'est la deuxième dégradation de ce genre auprès d'une grande agence d'évaluation financière internationale, après Standard and Poor's en janvier.

Moody's a attribué à la France la note AA1, assortie d'une perspective négative, ce qui signifie qu'elle pourrait à nouveau l'abaisser à moyen terme, selon un communiqué publié dans la soirée. Le ministre de l'Economie, Pierre Moscovici, a réagi en affirmant que la dégradation sanctionne "la gestion du passé" et "nous incite à mettre en oeuvre rapidement nos réformes".

Les réformes saluées, mais jugées insuffisantes

 L'agence, qui menaçait d'abaisser la note française depuis février, a invoqué un "risque" qui plane sur la croissance économique de la France, et donc sur ses finances publiques, en raison de "multiples défis structurels", dont "une perte de compétitivité graduelle mais continue" et "des rigidités des marchés du travail, des biens et des services".

L'agence salue les réformes récemment annoncées par le gouvernement, et son "fort engagement" à les mettre en oeuvre. Mais elle rappelle que la France a rarement réussi à faire aboutir de telles réformes ces vingt dernières années, et juge que les mesures promises aux entreprises dans le cadre du "pacte de compétitivité" n'ont pas "l'ampleur suffisante pour rétablir la compétitivité".

Francetv info avec AFP

Tag(s) : #ECONOMIE - FINANCE

Partager cet article