Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Monsanto LIES

BRUXELLES (Reuters) - Monsanto a annoncé mercredi qu'il retirerait toutes ses demandes d'homologation en cours de nouvelles cultures OGM (organismes génétiquement modifiés) dans l'Union européenne en raison de l'absence de perspectives commerciales pour ces technologies.

No OGM



"Nous retirerons les homologations dans les mois qui viennent", a déclaré à Reuters José Manuel Madero, président et directeur général de Monsanto pour l'Europe.

Il a ajouté que le groupe d'agrochimie se recentrerait sur son activité traditionnelle de semences en Europe et s'emploierait à obtenir les autorisations d'importation dans l'UE des variétés de semences OGM dont la culture est généralisée aux Etats-Unis et en Amérique du Sud.

Monsanto précise que cette décision concerne cinq demandes d'homologation pour du maïs, une concernant le soja et une autre la betterave à sucre.

Il dit aussi qu'il ne retirera pas sa demande de renouvellement de l'homologation du maïs MON810, la seule semence OGM cultivée à l'échelle commerciale actuellement en Europe. Toutefois, des pays comme la France, l'Allemagne et l'Italie l'ont interdite.

Un porte-parole de la Commission européenne a confirmé que Monsanto avait informée celle-ci de son intention de retirer ses demandes d'homologation.

Le chimiste allemand BASF a cessé l'an passé de développer des cultures OGM en Europe et a transféré toutes ses opérations européennes afférentes aux Etats-Unis.

En dépit de l'hostilité de l'opinion publique aux OGM, l'Europe est l'un des premiers importateurs mondiaux de fourrage génétiquement modifié destiné au bétail, à hauteur de 30 millions de tonnes par an.

Charlie Dunmore; Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Guy Kerivel

SOURCE

france_nature_environnement_mais_ogm

 

Tag(s) : #NATURE - ECOLOGIE

Partager cet article