Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Chers amis,


Le Parlement a repoussé à vendredi le vote sur la loi prévoyant la peine de mort pour les gays en Ouganda. Mais le Président Museveni peut la stopper. Notre mobilisation citoyenne massive se fait entendre. Si à présent nous appelons les dirigeants mondiaux à envoyer un message urgent lui demandant de stopper la loi, elle pourrait être enterrée. Il ne nous reste que 24 heures -- téléphonez!

Téléphonez!

La loi instaurant la peine de mort pour les gays en Ouganda n'a pas été adoptée ce mercredi. Mais suite à une manoeuvre inédite, le Parlement a obtenu plus de temps et va débattre la loi en session d'urgence ce vendredi.

Le Président Museveni peut bloquer cette loi et nous avons une occasion unique de faire pression sur lui -- c'est aujourd'hui qu'il est investi pour un nouveau mandat et dans les prochaines 24 heures les dirigeants mondiaux vont lui adresser des messages de félicitations. Museveni est très sensible aux opinions sur sa stature de chef d'Etat, et dépend largement du soutien de nombreux gouvernements. Si nos dirigeants lui font savoir qu'ils rejettent cette loi haineuse et attendent de lui qu'il agisse -- la loi pourrait être enterrée.

Nous l'avons déjà fait -- l'an dernier la loi a été retirée après une mobilisation mondiale qui a conduit le Président Obama à qualifier le texte d' "odieux". Aujourd'hui, envoyons un déluge d'appels téléphoniques aux chefs d'Etat et de gouvernement, leur demandent d'adresser un message clair à l'Ouganda pour rejeter cette loi et protéger les droits humains. C'est une question de vie ou de mort pour les courageux militants gays sur le terrain, et ils méritent notre soutien plein et entier. Nous n'avons que 24 heures -- cliquez ci-dessous pour agir:

http://www.avaaz.org/fr/uganda_call_to_stop_homophobia/?vl

Le combat aura été intense jusqu'à la dernière minute. Mercredi devait être le dernier jour du Parlement ougandais dans sa composition actuelle, et toute la journée le texte de loi a été mis à l'ordre du jour puis retiré. Quand les extrémistes religieux sont parvenus à le réintroduire, les défenseurs des droits humains ont riposté et l'ont fait retirer. La pétition d'Avaaz contre cette loi a grandi à une vitesse incroyable de près de 3000 signatures par minute et a été relayée dans les médias du monde entier, et nos courageux amis sur le terrain ont régulièrement informé les Parlementaires de cette progression.

Mais à 19h en Ouganda, le Parlement s'est mis d'accord sur un recours extraordinaire -- ils ont repoussé l'examen de la loi à une session d'urgence ce vendredi. C'est donc maintenant l'heure de vérité. Si la loi n'est pas soumise au vote ce vendredi, le Parlement ferme et tous les travaux inachevés sont enterrés. Mais si Museveni donne son accord pour un vote, les homosexuels ougandais pourraient encourir la prison à vie et les "multirécidivistes" pourraient être exécutés. Le Président Museveni est la seule personne qui puisse empêcher cela, soit en mettant son veto à la loi, soit en faisant pression sur le Parlement pour que le vote n'ait pas lieu.

Notre proche ami Frank Mugisha, militant des droits des gays en Ouganda, vient de nous envoyer ce message: "Si la loi passe, il y aura encore plus de harcèlement, encore plus d'exactions et de violence dans les rues. Cette loi anti-gay fera de l'Ouganda un Etat policier où nous ne pourrons même plus vivre sans être mis en prison ou pendu. Aidez-nous!"

Cette semaine, plus d'1,5 million d'entre nous ont signé la pétition appelant l'Ouganda à rejeter cette loi. Nous ne pouvons pas nous arrêter maintenant -- notre meilleure chance de bloquer la loi est de pousser de toute urgence les dirigeants mondiaux à condamner fermement ce texte et à persuader Museveni d'agir. Soutenons Frank, Téléphonons maintenant!

http://www.avaaz.org/fr/uganda_call_to_stop_homophobia/?vl

Toute vie humaine, quelles que soient nos croyances, nationalité ou orientation sexuelle, est aussi précieuse qu'une autre vie, et le mouvement Avaaz a constamment soutenu les militants du monde entier se battant contre les injustices. Nous avons montré que lorsque des centaines de milliers d'entre nous agissent ensemble avec solidarité et conviction, nous avons le pouvoir de rendre le monde meilleur. Alors que le combat en Ouganda entre dans sa phase finale, continuons à nous battre pour l'égalité et à soutenir nos courageux amis sur le terrain.

Avec espoir et détermination,

Alice, Iain, Emma, Morgan, Brianna et le reste de l'équipe d'Avaaz


SOURCES:

Ouganda: le débat sur le projet de loi anti-gay repoussé... pour l'instant:
http://avaaz.org/ouganda_tetu

Ouganda: AllOut interpelle Alain Juppé:
http://yagg.com/2011/05/12/ouganda-allout-interpelle-alain-juppe/

Ouganda: Le Parlement tient une nouvelle audience sur le projet de loi anti-gay:
http://avaaz.org/ap_uganda

Le texte original de la loi anti-homosexualité (en anglais):
http://wthrockmorton.com/wp-content/uploads/2009/10/anti-homosexuality-bill-2009.pdf

Tag(s) : #AIR DU TEMPS

Partager cet article