Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Pourquoi les chaines internationales ont suspendu la diffusion en direct et stoppé la traduction du discours de la présidente argentine prononcé mercredi à l'Assemblée générale des Nations Unies à New York ?
   
 


 


La réponse est simple. Mme Cristina Fernandez de Kirchner a transgressé la ligne rouge des Américains et de leurs alliés !
 
Voici les principaux points du discours de Mme Kirchner, publiés sur les réseaux sociaux.
 
-Nous nous sommes réunis, il y a un an, quand vous avez qualifié de terroriste le régime du (président syrien) Assad, et soutenu la rébelles (en Syrie) que vous avez surnommée de révolutionnaires.
 
Aujourd'hui on se réunit pour éradiquer ces révolutionnaires qui se sont avérés êtres des terroristes.
 
-Vous avez dans le passé inscrit le Hezbollah sur la liste des organisations terroristes alors qu'il est un grand parti reconnu au Liban !
 
-Vous avez accusé l'Iran d'être derrière l'explosion ayant visé l'ambassade israélienne à Buenos Aires en 1994, alors les enquêtes argentines ne sont pas parvenues à prouver l'implication de l'Iran.
 
-Vous avez adopté une résolution contre Al-Qaïda après les attentats du 11 septembre. Des pays comme l'Irak et l'Afghanistan ont été profanés et leurs habitants tués sous ce motif, alors que ces deux pays souffrent toujours du terrorisme !
 
-Il s'est avéré après la guerre israélienne contre Gaza, qu'Israël a commis un désastre horrible et causé la mort d'un grand nombre de civils palestiniens, alors vous ne vous intéressez qu'aux roquettes qui se sont abattus sur Israël, et qui n'ont causé ni dommages, ni pertes humaines !

-On se réunit aujourd'hui pour adopter une résolution internationale incriminant et luttant contre Daesh, alors que cette organisation jouit du soutien des pays connus et qui sont les alliés de grands Etats membres du conseil de sécurité de l'Onu.


Source 
Vu ici

 

 

 

La présidente de l'Argentine déclare que les Etats-unis

complotent pour l'assassiner

L'opposition argentine a de graves inquiétudes au sujet de l'état mental de la présidente Cristina Fernández de Kirchner, après que celle-ci a affirmé lors d'une allocution télévisée que les Etats-Unis pourraient conspirer pour la faire renverser et peut-être, même, l’assassiner.



Kirchner a déclaré que ses services de sécurité avaient reçu 3 emails de menaces provenant des Etats-Unis.
S'il m'arrive quelque chose, ne cherchez pas au Moyen-Orient, mais regardez au Nord », a déclaré Fernandez, qui a également affirmé que « des banquiers et les hommes d'affaires locaux préparaient un complot contre elle « avec une aide étrangère ».
Précédemment, la veuve de l'ancien président Nestor Kirchner avait affirmé avoir reçu des menaces de mort du groupe terroriste de l’Etat islamique (EI) en raison de son amitié avec le Pape Francis.

L'Argentine est dans une position difficile après que la Cour suprême américaine a confirmé en juin une décision antérieure d'un tribunal de New York selon laquelle l’Argentine doit rembourser des milliards de dollars que le pays doit à ses créanciers.

Fin Août 2013, après 11 années de procédures, un juge avait décidé que l'Argentine devait rembourser les 1,3 milliard de dollars qu’elle devait au fonds d’investissement NML Capital Ltd, une filiale d’Elliott Management Corp. , et à Aurelius Capital Management, qui avaient racheté à bas prix la dette du pays au moment où celui-ci avait fait faillite pour la première fois en 2001.

À cette époque, 93% des détenteurs d’obligations souveraines argentines avaient accepté un programme d’échange assorti d’une forte décote des titres. Mais NML Capital faisait partie des investisseurs qui avaient refusé cet accord, ce qui avait motivé la présidente Cristina Fernández à les qualifier de « fonds vautours ».
Désormais, une seconde faillite de l’Argentine semble inévitable.
Je ne suis pas naïve, ce n'est pas une décision isolée d'un juge sénile de New York. En effet, les vautours ressemblent beaucoup aux aigles des empires », a dit Kirchner, faisant ainsi allusion à l'aigle chauve qui est le symbole national des Etats-Unis.
Elisa Carrió, la candidate à la présidentielle pour le parti d'opposition UNEN a déclaré que la présidente Fernández avait « perdu tout contact avec la réalité ». « Comme elle ne parvient pas à gérer la réalité, avec le chômage, l'inflation élevée et la hausse du dollar, elle affirme que ce n’est plus l’EI qui essaye de la tuer, mais les Etats-Unis. Elle invente des conspirations ».

 




http://www.express.be/joker/fr/platdujour/la-presidente-de-largentine-les-etats-unis-ont-ourdi-un-complot-pour-me-renverser-et-peut-etre-massassiner.htm

 

Tag(s) : #ACTUALITES

Partager cet article