Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

cartoon_gmo_corn  

Christina Sarich ~ NaturalSociety le 14 Avril 2014

France : l'Assemblée nationale interdit la culture de maïs transgénique

 

Le Chili torpille la loi Monsanto grâce aux activistes indigènes et associations paysannes locales…

 




Vous voulez connaître la solution si vous n'obtenez pas l'appui inconditionnel que vous désirez ?  
Juste jeter le juge ! 

C'est ce qui se passe maintenant que le juge de la Cour d'appel a statué contre Monsanto au Mexique !

Après deux décisions distinctes visant à interdire les OGM, Monsanto a fait une demande officielle pour la suppression du juge Jaime Manuel Marroquin Zaleta.  
Le pays actuellement résiste aux tentatives de Monsanto de cultiver du maïs OGM dans l'une des zones de culture les plus importantes. 
Si sa biotechnologie avait gagné, plus de 7000 ans de culture et de sélection de maïs indigène pourraient être ruinés. 
 

 



Plus de 60 variétés seraient mis en danger par pollinisation croisée avec les OGM !
Monsanto cherche à trouver une façon d'être au-dessus de la justice.
Monsanto joue avec des tactiques juridiques immorales pour tenter d'annuler non seulement la décision du juge Zaleta, mais aussi en tentant de lui supprimer son poste.  
La société de biotechnologie affirme que Zaleta a déclaré son opinion sur l'affaire avant la sentence.

En Décembre dernier, le juge Marroqun Zaleta rejeté les appels de SEMARNAT (Ministère de l'Environnement et des Ressources naturelles), et de Monsanto Mexique qui tentaient de jouer sur le charlatanisme juridique pour annuler une décision de Septembre qui interdisait également les semis de maïs OGM.
Le procureur d'Acción Colectiva, René Sanchez Galindo, dit tout haut ce que le reste du monde ressent :

". . . L'accusation portée contre un juge fédéral par une multinationale, qui a été interrogé pour avoir menti à la population du monde avec des informations trompeuses sur les dommages que leurs produits peuvent causer, et dont les employés occupent des postes élevés au sein des gouvernements à travers le monde ; équivaut à l'octroi d'un insigne du mérite pour le juge ".

 

 



Acción Colectiva est un groupe engagé de 53 scientifiques et 22 organisations qui ont lutté fructueusement contre les OGM et Monsanto afin d'interdire le maïs génétiquement modifié.
Une partie de la raison pour laquelle Monsanto lutte contre ce juge particulier est parce que cette décision a consolidé le premier jugement, a envoyé un message à Monsanto et ses laquais du gouvernement qu'ils ne pouvaient pas influencer indûment les tribunaux mexicains.
Le gouvernement mexicain a déjà permis des cultures d'essai de maïs génétiquement modifié en 2009, avant la décision fracassante faite en Septembre par le tribunal de district fédéral douzième en matière civile de la ville de Mexico. 
Juge Jaime Eduardo J. Verdugo a cité "le risque de préjudices importants pour l'environnement" comme la raison de sa décision. Peu de choses ont encore été dites sur ​​le danger pour la santé humaine, mais c'est un début, et sur ce point c'est un autre argument pour un pays qui veux se défendre contre Monsanto.
Le gouvernement mexicain semble avoir une grosse épine dans le dos avec la lutte contre Monsanto.  
Nous les félicitons.
L'interdiction du maïs OGM restera jusqu'à ce que la cour d'appel rend une nouvelle décision sur la revendication ridicule de Monsanto.

Source : http://www.shiftfrequency.com/christina-sarich-monsanto-demands-removal-of-mexican-judge-over-gm-maize-ban/ 

Tag(s) : #USA

Partager cet article