Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

S-300 pour l'Iran: la Russie souhaite un accord à l’amiable

 

La Russie a peu de chances de gagner le procès sur le non-respect du contrat portant sur la vente de missiles sol-air S-300 à l'Iran, elle aspire à un accord à l'amiable, a annoncé jeudi à Amman le président du holding russe de hautes technologies Rostec Sergueï Tchemezov.

"Un procès est en cours auprès d'un tribunal arbitral suisse. Malheureusement, nous avons peu de chances de le gagner. A présent, nous cherchons à régler l'affaire à l'amiable avec l'Iran, mais en vain", a indiqué M.Tchemezov lors d'une cérémonie d'inauguration de l'usine d'assemblage de lance-roquettes RPG-32 en Jordanie.

La Russie a signé un contrat d'environ 800 millions de dollars sur la livraison de cinq unités complètes de missiles sol-air S-300 à l'Iran en 2007. En septembre 2010, Moscou a suspendu l'exécution du contrat avant de rompre le contrat en octobre de la même année en application de la résolution 1929 du Conseil de sécurité de l'ONU interdisant la livraison d'armes conventionnelles à Téhéran. Le ministère iranien de la Défense a porté plainte auprès de la Cour internationale d'arbitrage de Genève contre l'exportateur d'armes russe Rosoboronexport. La République islamique cherche à obtenir 4 milliards USD de réparations.

Après l'annulation du contrat, les Etats-Unis, qui critiquaient la Russie pour ses livraisons d'armes à l'Iran, ont changé de rhétorique. "A présent, les Américains disent que la Russie doit assumer la responsabilité de sa décision de rompre le contrat, la résolution 1929 du Conseil de sécurité de l'ONU ne concernant pas les missiles S-300 qui sont une arme défensive", a ajouté M.Tchemezov.

 

Source: almanar.com.lb

 

Matériels militaires russes pour l’Irak: Moscou lance la réalisation du contrat

La Russie a lancé la production de matériels militaires, principalement d'hélicoptères, destinés à l'Irak, conformément à un contrat de quatre milliards de dollars signé en 2012, a annoncé jeudi à Amman le président du holding russe de hautes technologies Rostec Sergueï Tchemezov.

"Le contrat que nous avons signé avec l'Irak est entré en vigueur, nous avons lancé la production. Le contrat signé pendant une visite du chef du gouvernement irakien Nouri al-Maliki à Moscou porte surtout sur la livraison d'hélicoptères, son montant dépasse quatre milliards de dollars", a indiqué M.Tchemezov devant les journalistes.

Selon les informations précédentes, l'Irak et la Russie ont signé un accord sur l'achat d'armes russes pour 4,3 milliards de dollars en octobre 2012. Aucune information officielle sur les modalités du contrat n'a été communiquée. Selon le directeur du Centre russe d'analyse du commerce mondial d'armes, Igor Korotchenko, il s'agit du plus gros contrat signé par Moscou en 2012.

 

Source: almanar.com.lb

 

Une usine de lance-roquettes russes lancée en Jordanie
 

Une usine d'assemblage de lance-roquettes russes RPG-32 Hashim a été inaugurée jeudi en Jordanie en présence du roi Abdallah II de Jordanie et du président du holding russe de hautes technologies Rostec Sergueï Tchemezov.

"Le royaume lance la production des premiers lance-roquettes anti-char portatifs en calibre multiple au monde. RPG-32 est l'une des meilleurs armes de pointe capable de détruire la plupart des chars existants, ainsi que d'autres cibles militaires", a indiqué M.Tchemezov pendant la cérémonie d'inauguration.

L'usine d'assemblage et de test des lance-roquettes RPG-32 Hashim est située à 20 km au nord-est d'Amman. La Jordanie a construit et équipé ce site, alors que l'Agence russe d'exportation d'armements (Rosoboronexport) est chargée de livrer des éléments de lance-roquettes et de contrôler le travail des spécialistes jordaniens.

Conçu par le Groupe de recherche et de production russe Bazalt, une filiale de Rostec, RPG-32 est un lance-roquette portable qui tire des projectiles de 72,5mm et de 105 mm.

 

 

SOURCE

 

Tag(s) : #CONFLICTS DANS LE MONDE

Partager cet article