Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'enseigne de bricolage ouvrira cinq de ses six magasins dans la région dimanche malgré l'interdiction ordonnée le 26 septembre.


Malgré l'interdiction, Castorama ouvrira cinq magasins en Ile-de-France dimanche

 

 Malgré l'interdiction, Castorama ouvrira cinq magasins en Ile-de-France dimanche Castorama ouvrira des magasins dimanche malgré l'interdiction. AFP PHOTO / JEAN-FRANCOIS MONIER Nouvel épisode dans le débat sur le travail du dimanche. L'enseigne de bricolage Castorama va ouvrir ce dimanche cinq de ses six magasins franciliens, frappés par la justice d'une interdiction de travail dominical, a annoncé vendredi à l'AFP une source proche du dossier. L'enseigne tente d'obtenir des autorisations et sinon utilisera son droit à ouvrir 5 dimanches dans l'année, précise-t-on. "Comme dimanche dernier, sous réserve d'obtenir les autorisations appropriées, Castorama va ouvrir ce dimanche cinq de ses six magasins visés par l'ordonnance de référé", a annoncé cette source. Seul le magasin de Villetaneuse (Seine-Saint-Denis), déjà sous le coup d'une précédente décision de justice de décembre 2012, restera, lui, fermé. Pour les cinq autres magasins concernés par l'ordonnance du 26 septembre, l'enseigne a déjà obtenu certaines autorisations et dérogations de la part des préfets, d'autres demandes sont en cours, a indiqué la source. Leroy Merlin pourrait faire de même "Mais dans tous les cas, elle ouvrira ses magasins ce dimanche, dans la mesure où elle dispose d'une possibilité de faire jouer l'autorisation légale d'ouvrir à sa libre convenance cinq dimanches dans l'année", a-t-elle ajouté. Leroy Merlin, dont neuf magasins franciliens sont également concernés par cette interdiction de travail dominical, devrait annoncer sa décision d'ouvrir ou non ce dimanche, en début d'après-midi vendredi. Le tribunal de commerce de Bobigny avait ordonné jeudi 26 septembre aux enseignes de bricolage Castorama et Leroy Merlin de cesser d'ouvrir quinze magasins d'Ile-de-France le dimanche, sous peine d'une astreinte de 120.000 euros par magasin et par dimanche. Un juge des référés avait été saisi en juillet dernier par leur concurrent Bricorama, qui s'estimait lésé.

 

source

Tag(s) : #ACTUALITES

Partager cet article