Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Ils en ont mis du temps… Pourtant les choses étaient claires. Plus claires, tu meurs.
 
« Laisse, Simone, j’explique aux gens. » Poroshenko l’a dit. Clinton aussi (non, pas lui, son mari). Power. Plein d’autres. Et surtout Obama l’a dit (il est Prix Nobel, hein). Et donc nos chers journalistes aussi (non sans en avoir débattu longuement en commission de déontologie, tout de même). Il vous faut quoi ? C’est réglé, non ?
 
Plutôt que d’ennuyer inutilement le public avec un rappel des faits essentiels à la compréhension du dossier, un coup d’œil à quelques uns (ben non, pas tous quand même, il faudrait une encyclopédie) des dossiers précédents devrait suffire :

Le siège héroïque d’El Alamo : mensonges
Les traités signés avec les amérindiens : mensonges
Les USA pris par surprise à Pearl Harbour : mensonges
L’incident du golfe du Tonkin : mensonges
Les provocations lors du rassemblement à Wounded Knee : mensonges
Les charniers de Timisoara : mensonges
Le massacre de Racak : mensonges
Le siège de Waco Texas : mensonges
Le 11 septembre 2001 : mensonges
Les armes de destruction de masse de Saddam Hussein : mensonges
Les pérégrinations vidéo de Ben Laden : mensonges
Kadhafi faisant tirer sur son peuple : mensonges
Simple répression du pouvoir syrien à l’encontre de citoyens épris de liberté et de démocatie: mensonges
Arrestation des auteurs de l’attentat de Boston : mensonges
El-Assad utilisant des armes chimiques contre sa population : mensonges
Et j’en oublie (plein, même que si !)…
 
Je sais, c’est dommage (comme par exemple l’attentat de Lockerbie contre le vol 103 de la Pan Am, le 21 décembre 1988), mais j’ai la guerre mondiale sur le palier, alors je dois faire vite (et puis on parle d’avion, là, ça n’a rien à voir).

Conclusions (indubitables, j’ai les preuves !) :

C’était bien Lee Harvey Os[t]wald (tout seul, en plus) qui a assassiné Ravaillac (ou était-ce l’archiduc d’Autriche ?…). Comme son nom l’indique.
On peut estimer avec une chance raisonnable de ne pas se tromper qu’Igor Strelkov [1] n’a effectivement jamais eu de relation sexuelle avec Monica Lewinsky.
Le gris n’existe pas. Il y a les blancs (nous) et les noirs (les autres). Facile : c’est comme aux échecs, Poutine devrait savoir ça.

Pour le reste, si résultats d’enquête il y a un jour, ce ne sont certes pas ni les Etats-Unis ni nos consciencieux journalistes qui s’en feront jamais l’écho.

En attendant, les forces ukrainiennes n’ont subi aucune défaite (ce n’est pas leur genre) et il n’y a jamais eu de « chaudron » (pas plus que de coup d’état anticonstitutionnel en Ukraine, non mais !), elles se remplument tranquillement avant de poursuivre leur offensive, sans omettre dans l’intervalle de se déchaîner sur les civils de Lugansk histoire de passer le temps (avouons que ce ne sont pas les forces armées israéliennes qui oseraient un truc pareil à Gaza, heureusement). Bref, le calme est revenu.

Voilà, voilà. Je ne sais pas pour vous, mais pour moi, c’est limpide. Pourquoi s’embêter encore avec des enquêtes ?

Goklayeh

[1] TF1 m’a expliqué hier soir qu’Igor Strelkov n’avait en fait jamais appartenu au KGB, qu’il n’était qu’un vulgaire mercenaire et que les Russes eux-mêmes niaient le connaître.

Source

Tag(s) : #ACTUALITES

Partager cet article