Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Photo d'illustration de préservatifs

Photo d'illustration de préservatifs WESTERMANN/CARO FOTO/SIPA

ETATS-UNIS - Et menace de déménager vers des terres plus hospitalières...

Les défenseurs du «safe sex» ont gagné. Mardi, la «mesure B», rendant le préservatif obligatoire sur le tournage des films X, a été approuvée par 56% des voix lors d'un référendum local, à Los Angeles.


Il n'a pas fallu longtemps pour voir acteurs et producteurs monter au créneau sur Twitter.

«On dirait que la mesure B va passer. J'espère que ça incitera les gens à se protéger. Au moins, le bon côté des choses, c'est que je vais désormais voyager», écrit l'acteur James Deen. Il fait ici allusion à la menace de l'industrie de quitter la San Fernando Valley pour des terres moins régulées, comme Las Vegas.

«Bravo, vous venez juste de chasser un business d'un milliard de dollars hors de la Californie», écrit l'actrice Kayme Kai.

La mesure a été introduite après plusieurs alertes au sida et à la syphilis. L'industrie, elle, estime que les tests fréquents de dépistage sont suffisamment efficaces. Le caoutchouc fait peur, non seulement pour les ventes, mais de nombreux actrices, comme Stoya, expliquent que la friction avec le préservatif peut provoquer des brûlures en cas de rapports répétés.

Le monde du X ne dépose toutefois pas les armes. Plusieurs recours ont été déposés pour faire retoquer le texte, jugé anticonstitutionnel par certains. Et même en cas de validation, la question de son application se posera. La police a récemment expliqué qu'elle avait d'autres priorités.

P.B.source
Tag(s) : #CINEMA - THEATRE

Partager cet article