Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Chers amis,



Frank Mugisha et d'autres courageux défenseurs des droits humains en train de remettre notre pétition au Parlement ougandais, quelques heures avant la décision d'abandonner la loi instaurant la peine de mort pour les gays.

La loi anti-gays en Ouganda n'est pas passée! Elle semblait sur le point d'être adoptée la semaine dernière, mais après 1,6 million de signatures de pétition remises au Parlement, des dizaines de milliers d'appels téléphoniques à nos gouvernements, des centaines d'articles de presse sur notre campagne et un gigantesque tollé mondial, les responsables politiques ougandais ont retiré le projet de loi!

Le combat aura été intense jusqu'à la dernière minute. Les extrémistes religieux ont tenté de faire voter la loi le mercredi, puis ont convoqué une session extraordinaire d'urgence du Parlement le vendredi. Mais à chaque fois, et en quelques heures, nous avons réagi. Un immense bravo à toutes celles et tous ceux qui ont signé, téléphoné, diffusé le message et fait un don pour cette campagne. Avec notre aide, des milliers d'innocents au sein de la communauté gay en Ouganda se réveillent ce matin sans craindre d'être exécutés pour la personne qu'ils ont choisi d'aimer.

Frank Mugisha, un leader courageux de la communauté gay en Ouganda, nous a envoyé ce message:

"Les braves militants LGBT en Ouganda et des millions de gens autour du monde se sont levés pour renverser cet épouvantable projet de loi anti-homosexualité. Le soutien du mouvement mondial Avaaz a fait penché la balance et empêché le texte d'aller plus loin. La solidarité mondiale a joué un rôle essentiel."

Le Bureau de la Haute Représentante de l'UE pour les Affaires Etrangères a également écrit à Avaaz:

"Merci beaucoup. Comme vous le savez, c'est en très grande partie grâce au lobbying intense et aux efforts combinés fournis par vous, les autres représentants de la société civile, l'UE et d'autres gouvernements, notre délégation et nos ambassades sur place, que le projet de loi n'a pas été présenté au Parlement ce matin."

Ce combat n'est pas terminé. Les extrémistes à l'origine de ce texte pourraient faire une nouvelle tentative en seulement 18 mois. Mais c'est la deuxième fois que nous avons contribué à faire échouer le projet, et nous continuerons jusqu'à ce que les instigateurs de haine abandonnent.

Traiter les causes profondes qui font l'homophobie et que sont l'ignorance et la haine, est une lutte historique et de longue haleine, l'une des grandes causes de notre génération. Mais l'Ouganda est à présent en première ligne dans cette lutte et représente un symbole fort. La victoire là-bas résonne dans beaucoup d'autres endroits où les gens ont vraiment besoin d'espoir. Elle montre que la bonté, l'amour, la tolérance et le respect peuvent vaincre la haine et l'ignorance. Encore une fois, un grand merci à toutes celles et tous ceux qui ont contribué à cette victoire.

Avec une gratitude et une admiration immenses pour ce mouvement extraordinaire,

Ricken, Emma, Iain, Alice, Giulia, Saloni et toute l'équipe d'Avaaz.


Couverture médiatique:

La loi homophobe ougandaise écartée après un tollé international, RFI:
http://avaaz.org/rfi_ouganda

Ouganda: débat parlementaire sur la loi anti-homosexualité repoussé sine die, France 24:
http://avaaz.org/france24_ouganda

Ouganda: pas de débat au parlement sur la loi homophobe finalement, Libération:
http://avaaz.org/liberation_ouganda

Avaaz cité dans les articles relatant le retrait de la loi (en anglais ci-dessous):

Impact de la mobilisation des défenseurs des droits humains contre la loi anti-gays, AP:
http://avaaz.org/ap_ouganda

Le projet de loi anti-gays abandonné, BBC:
http://www.bbc.co.uk/news/world-africa-13392723

Tag(s) : #AIR DU TEMPS

Partager cet article