Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ce monde, cette vie, me donne une boule au ventre quotidienne, chaque fois que je regarde dehors je vois les conséquences de ce capitalisme meurtrier, et quand je regarde chez moi j’en vois les causes …
Cela tient pour ma maison et ses alentours mais aussi pour mon pays et le reste du monde.
Chaque fois que je parle de solutions, d’alternatives, de décroissance, de simplicité volontaire, de désobéissance civile, de boycott global ou de révolution non violente, d’espoir en somme, je lis soit un sourire ignare soit un haussement d’épaules désabusé et complètement soumis.




Quand je regarde les autres, je vois les conséquences du matérialisme, du dogme du travail, de l’individualisme, chacun marche dans son coin et croit connaître une parcelle du bonheur de la condition humaine, certains la trouvent dans une belle voiture, d’autres une belle maison, d’autres une belle place dans la société dont ils pourront jouir d’un pouvoir relatif, ou encore d’une notoriété quelconque pour satisfaire leur énorme égo… certains se contentent de survivre à leur misère et s’en trouvent tout autant heureux, d’autres se complaisent dans leur passion, leur art, leur engouement et leurs convictions, certains rares même se démènent toute leur vie, en sacrifiant leur temps qu’ils ont compris comme étant le plus cher mais aussi le plus dur à offrir, pour que d’autres goûtent au bonheur, à la liberté, à la Vie, la vraie, ceux-là sont des anges …
Quand j’écoute les gens, j’entends l’ignorance dominante d’une masse endormie, j’entends les intérêts futiles et débats dérisoires, les distractions incessantes qui appauvrissent les esprits, j’entends toujours moins de chants à l’Amour et bien trop de cris à la haine …
Quand j’allume la télévision… je ne l’allume plus c’est vrai.
Quand je regarde le monde je me vois petit, un peu perdu, impuissant, attristé, les larmes les plus intenses et les plus pures que j’ai versé étaient pour ce monde dans son ensemble violé, je me sens par la même occasion violé également, c’est la vie toute entière qu’ils ont violé …
Quand je lève la tête pour penser les cieux, je comprends la grandeur et la beauté du don qu’on a tous hérité, mais seulement l’humain moderne ne lève plus la tête au ciel et perd tout lien avec son être le plus haut, il préfère de loin suivre tête baissée le chemin de la perversion avec son troupeau plutôt que d’en sortir la tête levée vers la rédemption et la libération.

Source vu sur " au bout de la route"

Tag(s) : #SAGESSE

Partager cet article