Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog



endant trois ans, les commerces de Tahiti ont été victimes des méfaits d'un groupe de quatre personnes, qui ont commis des vols à l'étalage en réunion entre 2008 et 2011.

Le 12 décembre 2011, six personnes, 3 femmes et 3 hommes âgées entre 27 et 56 ans, ont été placées en garde à vue, quatre pour vols en réunion et deux pour recel de bien provenant d'un vol en réunion.

Les investigations et les auditions ont permis d'établir que les vols ont démarré depuis l'année 2008. Sur les six premiers mois de l'année 2011, les quatre voleurs, trois femmes et un homme, ont reconnu plus de 320 vols chez 19 commerçants (bijouterie, magasin d'informatique, de bricolage, d'alimentation, d'électroménager, de mercerie, de bureautique, de stations services...etc) situés sur les communes de Papara, Punaauia, Faa'a, Papeete, Arue et Taravao.

Le préjudice estimé par les victimes s'élève à environ 1 millions 800 000 francs.

L'un des receleurs a reconnu l'acquisition avec cet argent de visseuse, scie sauteuse, perceuse, ponceuse, poste à souder...etc. Ceux-ci étaient revendu sur des chantiers.

Les perquisitions ont permis de découvrir des bijoux, des linges de maison, sac à main de marque, perceuse, visseuses, décodeur TNT, plaque chauffante électrique, lecteur MP3, ou ordinateurs portables au domicile des voleurs.

Tous les jours, les auteurs des méfaits pénétraient dans les commerces, et dissimulaient dans leurs sous-vêtements les petits objets (ketchup, shampoing...etc). Les objets plus importants tels que mallette contenant visseuse, poste à souder, pack de bière, entrecôte étaient dissimulés sous leur paréo, bloqués entre leurs cuisses.

Pendant que l'une volait, les autres la dissimulait aux vues des caméras ou des vendeurs. Grâce à leur corpulence forte, ces femmes faisaient semblant d'avoir du mal à marcher, et sortaient du magasin sans être inquiétées, en achetant un petit article pour ne pas éveiller les soupçons.

Cinq commerces pouvaient être fait dans la matinée. Les objets étaient ensuite soit consommés par les voleurs, soit revendus à des prix dérisoires.

Pluisiuers unités de la gendarmerie (brigade de Papara, DSI de Papara, le Peloton de Surveillance et d'Intervention de la Gendarmerie, la Brigade de Recherche Investigations Judiciaires et la Brigade de recherche) ont participé à l'élucidation des ces vols. Les auteurs seront convoqués en justice pour le lundi 30 janvier 2012 pour ces faits. Trois d'entre eux sont en état de récidive.     

Rédigé par F K

source: tahiti-infos.com
Tag(s) : #INSOLITE

Partager cet article