Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog



WASHINGTON - Les Etats-Unis sont à la recherche d'un soutien multilatéral pour s'en prendre à la Banque centrale iranienne à la suite du complot iranien présumé, a annoncé vendredi un responsable américain.

Nous avons lancé une tentative pour développer le soutien multilatéral qui serait essentiel en vue d'une action vraiment efficace contre la Banque centrale iranienne, a déclaré au Congrès David Cohen, secrétaire-adjoint au Trésor.

Les Etats-Unis ont placé depuis longtemps sur leur liste noire la majorité des établissements bancaires iraniens, et n'ont, comme l'a rappelé M. Cohen, aucun contact avec la Banque centrale. Il est d'ailleurs interdit aux entités et citoyens américains d'avoir des relations avec cette banque.

Mais le placement sur liste noire de la Banque centrale iranienne elle-même, qui est au coeur des intérêts de la République islamique en matière de finances et d'énergie, obligerait toute société étrangère à choisir entre faire des affaires avec la Banque ou avec les Etats-Unis.

Selon les experts, une telle décision aurait de profondes implications pour les banques étrangères, pour les revenus du gouvernement iranien et pour la stabilité de la monnaie iranienne.

Les administrations américaines successives ont jusquà présent échoué à convaincre leurs partenaires, notamment Européens, d'adopter des sanctions multilatérales contre la Banque. Elles ont également reculé devant l'idée d'un placement unilatéral sur la liste noire américaine.

La Banque centrale iranienne est complètement coupée des Etats-Unis, a expliqué vendredi M. Cohen, qui était entendu par la chambre des représentants.

La vraie question, a-t-il poursuivi, est de savoir si, en engageant une nouvelle action contre la Banque, en la plaçant (sur liste noire) au nom de la non-prolifération ou au nom de l'antiterrorisme, nous pourrons bâtir un respect multilatéral pour cette action' Ce travail est en cours.

Source: romandie.com

Tag(s) : #AIR DU TEMPS

Partager cet article