Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Arche du Svalbard - Hémisphère nord - Bill Gates, David Rockefeller, Monsanto et Syngenta

 

La situation continue d’évoluer rapidement et inexorablement, nous conduisant à une échéance possible fin 2012, début 2013.
Il devient évident que la progression rapide du nombre de catastrophes climatiques, en synergie avec les catastrophes technologiques planifiées, ne suffiront pas à anéantir l’humanité. Partout, les humains sont de plus en plus réactifs, se préparent et réagissent avec plus d’efficacité face aux désastres. L’humanité survivra… peut-être !

Oui, peut-être…
Fin d’année prochaine, début de la suivante, Jupiter viendra fermer une formation planétaire pentagonale. Cette grosse planète « s’allumera » littéralement et sera visible dans le ciel comme un deuxième soleil. Ce phénomène devrait occulter complètement la lumière visible du soleil. Plusieurs traditions, légendes, décrivent cet évènement et le nomment « le grand destructeur », « la grande noirceur »… Cela c’est déjà passé et cela va probablement se passer encore.
Tout cela ne serait qu’un aléa cosmique, si la Terre, du fait de la « disparition » du soleil, ne se retrouvaient sans protection. Des rayonnements létaux, comparables aux radiations atomiques, bombarderont notre planète pendant plusieurs jours, semaines ou mois, contaminant tout le vivant, plantes, insectes animaux, humains… Le tableau clinique pour les humains et animaux sera comparable à celui des survivants d’Hiroshima. Quand aux insectes et plantes, il ne survivra que les espèces les plus résistantes. 90% de toute vie devrait disparaître rapidement, dans les jours qui suivent l’évènement.
Balivernes me direz-vous, délire, nous sommes immortels installés dans notre petite vie quotidienne, boulot-Métro-télé-dodo. Ok, interrogez les 220 000 morts du tsunami d’Asie du sud-est, il n’a fallu que quelques minutes !
Mais les « autorités », les « scientifiques », le savent forcément, ils ne laisseraient pas 7 milliards d’humains sous ce feu invisible du ciel !
Si, ils les laisseront…
Les phénomènes cosmiques, liés à la fin du cycle de la précession des équinoxes, réduisent les zones vitales de la Terre. Il ne subsistera bientôt plus que les terres situées à l’extrême nord et sud du globe, qui pourront encore porter la vie. Plus de place pour les 7 milliards d’humains.
L’oligarchie terrestre, les élites qui les servent, ainsi qu’une quantité raisonnable d’humain-esclaves, seront épargnés. Des « arches » sont construites dans les endroits clés, qui ouvriront leurs portes aux « élus », le moment venu.
Et nous ? Ben… Chacun pour soi et dieu pour tous ! Du moins c’est le plan de l’oligarchie. Nous ne sommes plus d’aucune utilité, nous sommes de trop, nous allons passer en pertes et profits. C’est le plan. Toutes les données historiques sur ces faits cycliques ont été extraites, déformées, falsifiées, il ne reste que des bribes, ça et là, nécessitant un travail de décodage historique acharné, comme celui de Pierre de Châtillon.
J’ai conscience du côté impensable, impossible de ces évènements. Ils sont inacceptables. Je n’y croirai vraiment que suite à l’amoncellement des signes et devant l’imminence, et encore ! Mais étant adepte de l’optimisme par pronostique défavorable, je mettrai tout en œuvre pour m’y préparer, souhaitant que ce ne soit qu’un scénario fiction. Au mieux, je passerai pour un allumé de première, au pire je suis prêt, il n’y aura pas de joker.
Comment survivre à l’impensable ? En y pensant !
Hormis les problèmes d’intendance de cette grande nuit, et ceux titanesques qui surviendront le jour d’après, il faut se protéger des rayonnements meurtriers. Les anciens ont laissé des traces de leurs abris, pour faire face à cette obscurité empoisonnée. Beaucoup de grottes et souterrains ont survécus, certaines constructions imposantes (pyramides, temples massifs). En effet, il faut s’enterrer ou se protéger sous une bonne épaisseur de pierre, de béton. La guerre froide a servi de prétexte pour construire des abris dans tout l’occident (plateau d’Albion en France). De nouveaux sanctuaires ont été construits, comme celui du Svalbard, afin de stocker toutes les variétés de graines de la planète.
A vos pelles !
La difficulté pour passer en mode survie, réside dans les signes annonciateurs, leur identification, leur chronologie. Trop tôt et vous consommerez inutilement vos ressources, au risque de ressortir au mauvais moment, pensant que tout ça était ridicule ; trop tard et ce sera…trop tard !
Les signes.
Les signes avant-coureurs, seront probablement d’ordre climatique. Tempêtes, tremblements de terre, cyclones, pluies torrentielles, sécheresses, guerres, soulèvements, famines…Ce qui se passe déjà en ce moment, mais multiplié par 10 ou 100.
Aurores boréales jusqu’à des latitudes très basses.
Jupiter apparaissant comme un deuxième soleil.
Phénomènes lumineux extraordinaires, pris pour des apparitions miraculeuses. Beaucoup d’humains seront transcendés par ce spectacle et croiront être sur le point d’ascensionner, ou au retour d’un avatar quelconque.
Ternissement de la lumière.
Pannes électriques récurrentes, disfonctionnements des appareils électroniques et informatiques. Coupures des réseaux de communication, Internet out. Vous commencerez à vous sentir bien seul, si vous n’appartenez à aucune communauté, et il sera trop tard pour faire ami-ami avec vos voisins ou renouer avec vos proches. Moyens de transports progressivement hors services, plus de carburant, plus d’eau, plus d’évacuation des eaux usées, plus de nourriture, de médicaments. Hôpitaux out. Insécurité maximum, survie improvisée.
Obscurité brutale, le soleil ne se lèvera plus un matin, chacun cherchera chacun, chacun protégera ses enfants. Des hordes apeurées ou en pleine démence, sillonneront les rues des villes. L’angoisse sera totale.
Le jour d’après
Le soleil se lèvera sur une terre mourante. Humains et animaux malades, végétation mourante, eaux polluées. Après quelques semaines, il ne restera que les enfants, épargnés grâce au sacrifice de leurs parents, quelques espèces de plantes opportunistes, quelques animaux, rats, taupes, renards, lapins…
Des maladies se développeront, alimentées par la putréfaction.
Renaissance
Le climat se stabilisera progressivement, bénéficiant du début du cycle de la précession des équinoxes. Des rayonnements vitaux intenses, balayeront la Terre, vivifiant tout. De nouvelles espèces apparaîtront, les survivant seront portés par ce nouvel élan cosmique. La parabole du Christ crucifié et ressuscité.
L’oligarchie
Les maîtres de cette planète sortiront de leurs tanières, ainsi que leurs troupes. Ils s’accapareront les hordes d’enfants perdus et sans éducation, afin de les formater en vue de la création de la nouvelle humanité. Les îlots de survie, qui se sont organisés en prévision des évènements, détenteurs du savoir de l’ancienne humanité, de la mémoire du cataclysme, des manipulations de l’oligarchie, seront combattus par des hordes sauvages battant la campagne, tuant et volant pour survivre. L’oligarchie n’aura de cesse de localiser ces îlots, pour les détruire. Seules les perceptions aiguisées de ces survivants leurs permettront d’échapper à la destruction.

Le savoir ancien sera dissimulé, afin d’être protégé pour les générations futures, en espérant que l’histoire ne se répète pas. Des lignées « d’hommes libres » se perpétueront, transmettant ce savoir.
Tag(s) : #AIR DU TEMPS

Partager cet article