Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Après les députés européens qui se sont gratifié d’une augmentation conséquente, c’est au tour des sénateurs, nous avons dépassé le stade de l’arnaque depuis longtemps, ils arrivent pourtant à faire pire!

Le Sénat a décidé d’attribuer fin juin une prime exceptionnelle de 3.531,61 euros aux sénateurs, selon un document de la questure dont l’AFP s’est procuré mardi une copie.

Cette somme correspond, selon le document, «à un rattrapage exceptionnel sur un complément d’Indemnité représentative de frais de mandat (IRFM) versé en une seule fois fin juin».

Un sénateur touche une indemnité de base mensuelle de 5.514,68 euros bruts, à laquelle s’ajoute une indemnité de résidence de 165,44 euros et une indemnité de fonction de 1.420,03 euros, soit 7.100 euros brut au total. A cette somme s’ajoute l’IRFM d’un montant de 6.240,18 euros par mois au 1er mai 2011, destinée à «faire face aux diverses dépenses liées à l’exercice du mandat».

Les dignitaires, présidents, vice-présidents, questeurs et secrétaires disposent d’une indemnité supplémentaire. Cette indemnité est de 5.170 euros brut par mois pour les questeurs qui touchent chacun, en plus, des frais de représentation de 11.600 euros par an.

(Source AFP)

Source: liberation.fr

Quelques petites précisions apportées par le site lecri.fr qui entre autres font la lumière sur le salaire des député… Et pendant ce temps, au pays des bisounours, des moutons continuent à croire aux candidats qui sont là pour la France…

irfm notes de frais deputes senateurs

La questure du Sénat, chargée du budget de la Haute Assemblée, a décidé, à la fin du mois de juin, d’octroyer une prime de 3 531,61 euros aux sénateurs, selon un document que s’est procuré l’AFP.

Cette somme correspond « à un rattrapage exceptionnel sur un complément d’indemnité représentative de frais de mandat (IRFM) versé en une seule fois fin juin ».

Au 1er mai 2011, l’IRFM s’élève à à 6240,18 euros par mois.

L’IRFM, que touchent également les députés, sert à financer ce qui n’est pas directement pris en charge par l’État, comme des frais d’automobile ou des loyers de permanences locales. Dans la pratique, rien ne permet de le vérifier.

Et les abus ne sont pas rares.

Un sénateur touche un salaire de base mensuelle de 5514,68 euros bruts, complété par une indemnité de résidence de 165,44 euros, une indemnité de fonction de 1420,03 euros et donc une IRFM, s’élevant à 6240,18 euros par mois. Soit 13 340,33 euros par mois en tout et pour tout.

En octobre 2010, l’ association Contribuables Associés avait remis au Sénat une pétition réclamant un contrôle des frais de mandat des parlementaires.

Cette pétition avait reçu plus de 29 000 signatures.

Cette prime est octroyée au moment où l’un des questeurs du Sénat, Jean-Marc Pastor (PS), est épinglé pour des notes de frais douteuses.

Source: lecri.fr

Tag(s) : #AIR DU TEMPS

Partager cet article