Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Détournement du logo "J'aime" de Facebook en "J'aime pas"
Des expériences psychologiques menées par des laboratoires militaires et universitaires se déroulent depuis plusieurs décennies pour étudier comment rendre dociles les individus récalcitrants, comment briser la volonté, comment causer la dépersonnalisation et comment contrôler les masses par des procédés psycho-technologiques
http://conscience-du-peuple.blogspot.com/2014/05/des-experiences-psychologiques-menees.html

Des utilisateurs de Facebook « manipulés » pour une expérience psychologique
http://conscience-du-peuple.blogspot.com/2014/07/des-utilisateurs-de-facebook-manipules.html

Facebook n'est pas la seule organisation menant des recherches sur la façon dont les attitudes sont influencées par les médias sociaux. Le Ministère de la Défense a investi des millions de dollars au cours des dernières années pour investiguer l'impact des médias sociaux, des réseaux sociaux, et comment l'information se propage à travers eux.

Une étude, financée par l'Air Force Research Laboratory (AFRL), a franchi une étape supplémentaire. "Un problème moins étudié est une fois que vous avez identifié le réseau, comment voulez-vous le manipuler vers un objectif", a déclaré Warren Dixon , détenteur d'un doctorat en génie électrique et informatique et directeur d'un groupe de recherche en Floride.

La recherche démontre que les principes mathématiques utilisés pour contrôler des groupes de robots autonomes peuvent être appliqués à des réseaux sociaux afin de contrôler le comportement humain. S'ils sont bien calibrés, les modèles mathématiques développés par Dixon et ses collègues chercheurs pourraient être utilisés pour influencer l'opinion sur les réseaux sociaux vers un ensemble de comportements souhaités, peut-être même de concert avec certains "effets" des médias sociaux, des cyber-armes développées par la NSA et son homologue britannique, le GCHQ.

La DARPA (Defense Advanced Research Projects Agency) a lancé son programme SMISC en 2011 pour examiner les moyens qui peuvent être utilisés pour faire de la propagande sur les réseaux sociaux, ce qui relève des d'opérations de renseignement militaire, anciennement connues sous le nom d'opérations psychologiques(psy'op). 

Au début juillet, la DARPA a publié une liste de projets de recherche financées par le programme SMISC, dont des études qui ont analysé le Twitter de Lady Gaga et de Justin Bieber.



Traduction partielle de l'excellent article trouvé sur:

Tag(s) : #INTERNET - COMMUNICATION

Partager cet article