Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

© REA
Les prix des carburants s'affichent en nette hausse depuis le début de l'année.
Une tendance qui relance le débat sur la nécessité d'un nouveau dispositif permettant d'alléger la facture des automobilistes.

 

Dans le détail, le tarif du gazole a atteint 1,3885 euro le litre en moyenne en France au 25 janvier, selon les données du Ministère du développement durable. Soit une hausse de 3,8 centimes par rapport au 28 décembre. L'inflation atteint même 7,1 centimes pour le sans plomb 95 sur la même période, à 1,5712 euro le litre.

Cette vive progression est liée, en grande partie, à la remontée des cours du pétrole. Le prix du baril de référence WTI a ainsi bondi de près de 5% depuis fin décembre, à 96,6 dollars. Soit son plus haut niveau en 5 mois.

De quoi remettre la pression sur le gouvernement, qui a promis d'agir à nouveau en cas de flambée des prix de l'or noir. Pour rappel, le dispositif d'aide dévoilé en août dernier – une baisse des taxes de 3 centimes, accompagnée par un effort équivalent des distributeurs – s'est éteint définitivement début janvier.

Face à ce constat, l'Automobile Club Association, une association de défense des automobilistes, appelle l'exécutif à mettre en place une Taxe intérieure de consommation sur les produits énergétiques (TICPE) flottante. Un mécanisme qui consiste à baisser les taxes lorsque les prix du pétrole grimpent.

Pas sûr toutefois que l'idée soit retenue par l'exécutif. Lors de la campagne présidentielle, François Hollande avait promis de remettre au goût du jour ce système de taxe flottante, déjà testé sous le gouvernement Jospin entre 2000 et 2002. Mais cette option, particulièrement coûteuse pour l'Etat, avait finalement été écartée source

Tag(s) : #VIE QUOTIDIENNE

Partager cet article