Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

(...) les atlantistes ont attendu Septembre pour se décider à déchaîner l'enfer sur terre. Le scénario du killshot se met en place peu à peu. On notera au passage que les US feront face à nouveau à leur limite d'endettement à la mi-Octobre...

 Est-ce un pur hasard qu’Israël mette la pression à ce point sur Obama pour intervenir en Syrie alors qu'elle sait pertinemment que cela mettra l'Iran dans ses derniers retranchements ?

Est-ce également pure coïncidence qu'au même moment une guerre mondiale soit sur le point de se jouer ? 

Corbis / RT


 
D'après un officiel US cité par NBC, les américains pourraient attaquer la Syrie via des frappes aériennes dès ce jeudi. Tandis qu'ils disposent déjà de 4 destroyers armés de missiles de croisière, le porte-avion USS Harry S Truman a rejoint la mer rouge . Du côté français, le porte-avions nucléaire Charles de Gaulle, serait en passe d'être envoyé sur le «théâtre est-méditerranéen, quelque part entre Chypre et les cotes syriennes», a indiqué ce mardi une source proche du ministère de la Défense à Challenges.fr. La France dispose également d'avions Rafale et Mirage dans les Emirats qui pourraient être utilisés. Des avions de combats britanniques atterrissent quand à eux à Chypre à peine à 200KM des côtes syriennes. Un expert russe pense que les attaques auront lieu essentiellement par voie maritime pour affaiblir les défenses syriennes et que si les avions syriens voulaient s'en prendre aux navires US, ils seraient exterminer en deux heures. 


Pour justifier le massacre à venir, les déclarations de nos psychopathes au pouvoir en seraient presque risibles si ce n'était de l'avenir du monde dont il s'agit. De simples suppositions suffisent donc à nouveau à mener une guerre, cette fois-ci ouverte et non plus sournoise, à un pays et nous revoilà face au scénario de la guerre d'Irak (aller et retour avec l'affaire des couveuses au Koweït et les armes de destruction massives imaginaires de Bush...jamais deux sans trois). Nous avons le droit tout au plus à des "il y a très peu de doutes", "c'est presque sûr", "c'est une évidence" ou "tout converge vers"...mais pas l'ombre d'une preuve de l'utilisation d'armes chimiques par le régime syrien. Ce sera pourtant probablement suffisant pour eux qui sont décidés à intervenir n'en déplaise à l'ONU (qui de toute façon ne sert à rien vu que les USA n'en font toujours qu'à leur tête, ce n'est pas une première).


Image satellite d'Alep à un an d'intervalle...éloquent. 


De l'autre côté, la Russie condamne par avance une éventuelle attaque de l'alliance qui ne se justifie par ailleurs que dans les esprits fantaisistes de ses dirigeants et l'Iran fait part de dures conséquences si Washington franchit la ligne rouge en Syrie. Il est intéressant de noter que l'Arabie Saoudite aurait tenter de graisser la patte de la Russie pour qu'elle retire son appuis à la Syrie. Parallèlement, la propagande médiatique fait rage pour désigner à tout prix Al Assad comme étant le responsable et fait son plaidoyer pour une nouvelle "guerre humanitaire" avec des titres tapageurs du genre: "Syrie: la France «prête à punir» les auteurs du massacre à l'arme chimique". Comme d'habitude, alors que les dirigeants tâtonnent encore pour faire illusion, la presse assènent ses quatre vérités au public.

En voici des vérités, merci à Michel Collon pour son franc parler et son intégrité quelque soit les conflits:

à lire aussi :
Tag(s) : #CONFLICTS DANS LE MONDE

Partager cet article