Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Nous vivons dans un monde en crises, en crises multiples, diverses et variées qui toutes se rejoignent pour finir par créer la crise finale, le chaos universel, l’effondrement de notre civilisation.

Tout semble perdu inéluctablement…sauf notre avenir.


Notre civilisation fonce droit dans l’iceberg et c’est heureusement inévitable.


La crise environnementale, la crise du système économique, la crise morale, spirituelle et religieuses, toutes ses crises sont liées à notre soif de contrôle et de pouvoir sur la nature. Nous avons voulu vivre sans elle et montrer notre pouvoir divin en la contraignant à nous servir, en la pillant sans vergogne, pour satisfaire nos besoins individuels de puissance assujettie à la croissance éternelle de ses ressources.

Rue de la Crise - @facehunter- #webstagram


La technologie, la science sont des outils conçus pour nous apprendre à nous éloigner de plus en plus de l’environnement naturel, pour nous enfermer dans la satisfaction de notre ego consumériste, de notre soif individuel de confort.

 


Nous avons voulu sortir du tout pour prouver que l’on pouvait être Dieu, que l’on pouvait créer de par nous-même un plan de développement qui ne permet que l’enrichissement de quelques-uns au détriment de la majorité pour être viable. Imaginons 7 milliards d’hommes riches! Ce serait un désastre écologique sans nom. Ce n’est pas imaginable. C’est bien pour cela que notre système de croissance éternelle ne peut fonctionner à terme et qu’il devra un jour prendre fin. Quand? C’est à nous de le décider.

 

crise


On peut choisir bien sûr d’attendre avec ferveur qu’un messie vienne nous libérer de ce monde et emporte avec lui les justes et les bons pour les sauver, laissant les autres, la lie de l’humanité, dans l’enfer de la Nature vengeresse.

Il est pourtant naturel d’être averti de l’imminence de la fin de ce monde tant sa viabilité n’existe pas. C’est un monde mort né. Une civilisation qui a prospéré sur l’abandon des valeurs liant la vie entre elle. Tout fait partie de la Nature qui donne la vie et dont nous faisons partie. Nous avons peut-être une conscience plus développée mais elle doit être mise à son service, pour l’entretenir, la magnifier, la choyer pour qu’elle permette la vie de tous.
Au lieu de cela nous avons choisi la voie du développement tout azimut. Nous trouvons normal que les éléments biologiques naturels soient remplacés par des molécules chimiques dans nos aliments, dans la médecine. Nous pensons que la technologie nous permettra de nous libérer de l’emprise de la Nature qui nous contraint. Malgré nos hautes connaissances nous n’avons pas pu briser la chaîne de radiations terrestres pour aller sur la Lune, alors aller sur Mars ou ailleurs c’est un doux rêve que dans l’état de nos connaissances technologiques nous ne sommes pas prêts de réussir. Parce que nous nous sommes trompés de chemin technologique, nous avons ignoré les forces de la nature.


Aujourd’hui on pourrait créer des moteurs à air ou à eau parfaitement efficaces et suffisant pour nous déplacer. En mettant tout notre potentiel intellectuel sur ce développement nous pourrions faire un bond technologique important qui déboucherait, peut-être, sur un apport nous permettant de faire un bond en qualité de vie sur cette planète et au-delà.

La plus grande crise de toute, celle qui est à l’origine de toutes les crises, celle que la bible a qualifié de péché originel c’est la crise de notre ego. Nous sommes des enfants qui n’avons pas compris de l’importance de notre pouvoir. Pire ceux qui ont eux accès à des connaissances n’ont eu de cesse que de les garder pour eux pour conserver leur pouvoir de domination et de contrôle. Facile ensuite de railler les ignares, les incultes lorsqu’on les enfonce dans la boue de l’ignorance. Ce monde, cette civilisation est fausse, car elle vous fait croire que la science, que la technologie vont nous mener vers le bonheur éternel alors qu’en fait elle ne fait que nous enfermer dans le système, dans la matrice.

Alors la seule solution est que la matrice s’effondre sur elle-même. Auto-détruite car elle s’est dévorée de l’intérieur. Elle aura détruite toute forme de vie, toute envie de liberté de vivre. Elle aura nécrosée son âme.


Cette civilisation mourra et alors?

Sera-ce la fin? Nullement. Un autre monde devra renaître. Un monde bâti sur un ensemble de valeurs différent. Des valeurs qui font prendre conscience que nous sommes UN faisant partie de TOUT. Et que dans TOUT chaque UN est important. Chaque forme de vie trouve son utilité dans la chaîne de la vie. Notre objectif ne sera plus d’être indépendant pour croire vivre heureux mais comprendre qu’il nous faut être inter-dépendant avec la Nature et toutes les formes de vie. Nous sommes des enfants de la Nature, pas ses maîtres.


 Ayons conscience de la suite. Il nous faudra construire un autre avenir et l’on peut même commencer dès maintenant qui nous en empêche? Et puis chaque graine d’optimisme semée aujourd’hui fleurira demain.

 

SOURCE

 


Give, love...Earth Day :)

Tag(s) : #Philosophie-réflexion

Partager cet article