Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

ChineseL’info est parfois étrange et ses origines peuvent l’être tout autant! C’est le cas avec cet article qui parle des chinois qui achètent en masse des biens immobiliers aux USA, et l’info vient d’un journal camerounais, on ne peux pas faire plus compliqué! La Chine a donc encore beaucoup de dollars à écouler, cette monnaie ne valant réellement plus grand chose, ils cherchent à s’en débarrasser, logique, entre tout perdre et tout investir au risque de tout perdre, autant tenter le tout pour le tout!
Ville Américaine
Le gouvernement des Etats-Unis doit à la Chine plus d’un trillion de dollars. Grâce à une balance commerciale positive avec les États-Unis, la Chine est devenue un pays incroyablement riche, et les Chinois ont commencé à acheter en masse des biens immobiliers aux États-Unis.
Les experts s’inquiètent que des villes américaines entières puissent passer dans un avenir proche aux mains des Chinois.  Une des villes qui est devenue partiellement chinoise, c’est Toledo (Etat d’Ohio), où les biens immobiliers peuvent être achetés pour quelques dollars seulement en raison d’un fort taux de chômage. Les acheteurs chinois ont saisi cette occasion.

Source: cameroonvoice.com Vu sur :LesMoutonsEnragés

enfants chinois porte bonheurLa véritable info est que les Chinois comme les Qataris, d'ailleurs, se débarassent de tous leurs actifs papiers, abstraits et virtuels qui n’auront plus aucune valeur si effondrement, il y a ! et ils le savent effrontément ; en les remplaçant par des actifs concrets, physiques, palpables, réels et solides, ce que nous nous plaisons à les nommer SAGES (Stone, Art, Gold, Earth, Silver) les actifs les plus sages, les plus tangibles et immuables qui permettent de traverser n’importe quelle crise financière et transporter tous ses avoirs, son patrimoine dans le temps.
C’est pour cette raison que le Qatar achète à tout va, musée, oeuvre d’art, mine, immeuble, club de sport, rentre dans le capitale de grand groupe (Total, Lagardère, LVMH…) et accessoirement exporte et vend son image en vue des J.O 2024.

 

source

Tag(s) : #ECONOMIE - FINANCE

Partager cet article