Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Tiens, à matin, un texte qui résonne bien ... selon ma perception, et mes nombreuses ( et massives) ingestions passées, le champignon agit d'abord comme "nettoyeur" , ensuite comme "déclencheur" , et pour certains, pas tous, "ouvreur de conscience", et finalement quand tu redescends, "amplificateurs émotionnels" ....
Il agit selon ce que tu es, comment tu t'es préparé et comment tu perçois 1/ le champignon lui même, et 2/ l'expérience que tu veux vivre .. ne pas oublier que selon la science, le champignon est classé dans un un règne distinct du règne végétal et du règne animal., c'est littéralement une espèce "extra-terrestre" ..
Tout comme l'ahyuascan, ou le peyotl, le champignon, surtout la psylo, est un sésame, qui te met en relation avec ... , qui ne doit pas être pris à la légère, qui n'est pas une dope récréative, et qui a littéralement une conscience propre, avec ses propres règles ...
 
Tout ce qu'on voit, ressent, touche, goûte, est basé sur un système de fréquences, d'électricité, d'électro-magnétisme, en interaction avec notre environnement, nous vibrons littéralement en résonnance avec une mer de vibrations que nous appelons "réalité"... au delà des effets physiques répertoriables par la science ( création de DMT , endorphines etc etc ) ces sésames vous font changer de fréquences , tout simplement, et donc voir ce qu'on ne peut pas voir en temps "normal" et selon mes perceptions, ça ne sort pas d'une action chimique dans le cerveau ...
Selon une récente étude menée par des chercheurs de la prestigieuse université de John Hopkins aux Etats-Unis, les champignons hallucinogènes pourraient avoir des effets médicaux et spirituels bénéfiques sur le long terme.
La psilocybine, la substance qui se trouve dans les champignons, est connue pour ses propriétés hallucinogènes et pour déclencher des expériences spirituelles intenses, et est déjà étudiée pour le traitement des troubles obsessionnels compulsifs (TOC). Mais elle peut aussi entraîner des «bad trip» accompagnés de crises d’angoisse et de panique.
Les scientifiques américains ont réussi à trouver le bon dosage pour induire des expériences transcendantales à des volontaires qui ont entraîné des bénéfices psychologiques de longue durée et leur ont permis de trouver une forme de paix intérieure sans les effets négatifs d’une forte dose, rapporte Healthland, le site dédié à la santé du magazine TIME.
Roland Griffiths, le professeur en biologie comportementale qui a mené les travaux, explique:
«L’important est que nous ayons trouvé le bon dosage qui nous permet d’optimiser les effets positifs persistants et d’éviter la peur et l’angoisse qui peuvent survenir et être assez perturbantes.»
L’étude a porté sur 18 adultes en bonne santé et intéressés par la spiritualité qui ont participé à cinq sessions de prise de drogue de huit heures. 14 mois après les expériences, 94% des participants estimaient que l’expérience a été l’une des cinq expériences les plus riches de leur vie, et 39% l’ont décrite comme la plus riche. Mais les volontaires n’étaient pas les seuls à avoir noté des changements: leurs amis, familles et collègues ont remarqué que l’expérience les avait rendu plus calmes, gentils et heureux.
Griffiths et ses collègues espèrent désormais utiliser ce type d’expériences psychédéliques pour essayer de soulager l’angoisse et la peur des cancéreux en phase terminale et autres personnes qui doivent faire face à la mort.
Source vu sur "au bout de la route"
Tag(s) : #SANTE

Partager cet article