Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

homemade Nutella cereal

 

W.K. Kellogg was born on April 7, 1860. He helped discover the process that gave the world flaked cereal, leading to a revolution in breakfast foods. He and his brother (pinterest.com/pin/287386019944790156/) believed that corn flakes reduced sexual desire in both women and men, and that was considered desirable.

W.K. Kellogg was born on April 7, 1860. He helped discover the process that gave the world flaked cereal, leading to a revolution in breakfast foods. He and his brother believed that corn flakes reduced sexual desire in both women and men, and that was considered desirable.

céréales

 

Plus d’un enfant sur deux mange des céréales au petit déjeuner. Les campagnes de marketing incessantes à la télé depuis des décennies persuadent les parents que cette solution, pratique et goûteuse, si elle est associée à un fruit ou à une compote est la solution idéale pour commencer la journée…  Cet abus, là encore, d’une image « nutritionnelle », est un véritable scandale.


Ce petit déjeuner, roboratif, certes pose  certaines questions.

Tout d’abord, considérons les céréales.

Issues de l’agriculture intensive, ces céréales (peut-être OGM, on ne sait pas, puisque l’étiquetage n’est pas obligatoire) poussent sur des terres épuisées, à l’aide d’engrais chimiques, terres traitées ensuite par des biocides pour éviter maladies et parasites.

Très chargées en glucides lents et rapides, ces céréales si elles sont sur-consommées favorisent la prise de poids ont un bénéfice quasiment nul, voire présentent un danger pour la santé.

De plus, ces céréales sont sucrées, voir très sucrées avec du sucre raffiné, qui nous l’avons déjà dit est un véritable poison pour l’organisme(Lire l’article en lien)

Selon cet article paru dans Terra Eco,

« Les enfants sont, en France, les principaux consommateurs de céréales au petit-déjeuner. Ils sont 60% à en manger au moins une fois par semaine (62% des 3-14 ans et 54% des 15-17 ans), contre seulement 17% des adultes, selon le Credoc, qui se base sur l’enquête Inca 2008. En moyenne, les petits mangeurs de céréales en consomment 23,1 g/j au petit-déjeuner.

Dans l’Hexagone, 67,4% des ménages achètent régulièrement des céréales, pour un poids de 6,3 kg par an et par ménage acheteur, selon le Syndicat français des céréales prêtes à consommer ou à préparer. En tout, l’an dernier, 126 080 tonnes de céréales de petit-déjeuner ont été vendues en France, pour une recette de 755 millions d’euros. Des chiffres en augmentation constante. »

« Lors de nos tests comparatifs, on s’est rendu compte que les versions “enfant” des céréales sont systématiquement plus sucrées que les céréales pour adultes, explique Olivier Andrault, ingénieur en agroalimentaire pour l’association de consommateurs UFC-Que Choisir. Pour les industriels, mettre beaucoup de sucre, c’est l’assurance que l’enfant va demander à sa mère d’acheter le produit. »

Un rapide coup d’œil aux étiquettes permet de s’en rendre compte. « La teneur moyenne en sucres rapides pour les céréales de petit-déjeuner est de 25%, mais cela va de 0% à 40% selon les produits », expose Karima Kaci, secrétaire générale de la Collective des céréales pour le petit-déjeuner. Et les produits phare pour enfants de Kellogg’s et de Nestlé – les deux groupes leaders du marché français – affichent tous une teneur en sucres qui va au-delà des 30%.

http://www.terraeco.net/Encore-un-peu-de-cereales-avec-ton,54771.html

QUE FAIRE ?

Pour les tout petits, dès le départ,  ÉVITER D’INSTALLER DANS LEUR ESPRIT L’ÉQUATION DÉLÉTÈRE :  SUCRE=CONSOLATION OU RÉCOMPENSE.


Si l’enfant est accro aux céréales, on peut essayer de tricher en achetant des céréales non sucrées, que l’on mélangera avec un fruit de saison découpé en morceau, une portion de fromage blanc 0% ou un yaourt et que l’on sucrera avec du miel. Si l’enfant l’accepte, il est bien d’ajouter à cette préparation le jus d’un citron non traité.

Les muesli bio sont chers. Il vaut mieux dans ce cas préférer les flocons de céréales en vrac. (Sachez que les flocons d’avoine sont, -comme le maïs- déconseillés aux enfants en surpoids et, de plus,  à ceux dont les intestins sont fragiles.)

Autre option (qui permet de ne pas se prendre la tête le matin), on peut, faire pour plusieurs jours, un gâteau, cake ou autre,  (10′ de préparation), à base de farine bio (1€ le kg) avec du sucre non raffiné bio également, dont on découpera une ou deux tranches qui accompagneront la boisson, jus de fruit, thé vert, ou chocolat.  Un yaourt, éventuellement de soja, un fruit (bien lavé) dans le cartable pour la récré de 10 h, et l’enfant sera calé pour atteindre sans problème le repas de midi.

Dans ce cake, vous pourrez ajouter au choix des graines de tournesol, des morceaux de fruits frais, de fruits secs, ( poudre d’amande, raisins secs,) le parfumer au citron, le marbrer au chocolat,  bref, donner cours à votre imagination.

SOURCE

 

 

Recette du cake classique :

http://gateau.com/cake-nature-sucre.htm

Et encore :

http://www.marmiton.org/recettes/recherche.aspx?aqt=cake

http://cuisine.journaldesfemmes.com/recette/308714-cake-au-yaourt-aux-pommes-et-aux-poires

ENFIN, JE RAPPELLE QUE NOTRE ALIMENTATION ET SON ASSIMILATION INTERVIENNENT SUR LE COMPORTEMENT.

http://www.carevox.fr/enfants-ados/article/l-alimentation-peut-elle

Tag(s) : #SANTE

Partager cet article