Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog



Dans ce monde corrompu par le corporatisme, même la guerre n’échappe pas aux lois de la marchandisation. Devenue un marché « juteux » estimé par les Etats-Unis à 100 milliards de dollars, la guerre permet la prospérité de certains lobbys comme l’armement et la sécurité. Les conflits modernes ont marqué la réapparition du mercenariat dans un rôle de premier plan et permit la profusion des sociétés militaires privées (SMP). Des « guerriers à louer » qui désengagent la responsabilité de l’État dans les conflits modernes.

Parmi les avantages de la privatisation de la guerre, ou externalisation, on notera notamment la non-implication officielle de l’État dans certaines opérations, la formation des forces armées, le soutien logistique, la protection de biens et du personnel, la sous-traitance pour le renseignement, la réduction du coût d’une intervention armée, la diminution du chiffre officiel de morts et, dans l’hypothèse de la disparition future des forces armées, la fin de la prise en charge des soins aux invalides et de pension à verser aux vétérans.

La professionnalisation des armées, la nature et la durée des engagements actuels se conjuguent pour leur conférer une importance croissante sur les théâtres d’opération. Ceci contribue à l’émergence d’un marché de la sécurité dans lequel s’entremêlent indissociablement conduite des opérations, logique économique et intérêts nationaux.

Par delà les bénéfices évidents qui peuvent résulter de l’engagement de SMP dans les zones de crise, leur poids croissant contribue à entretenir l’insécurité et à ralentir l’établissement des conditions de sortie de crise. [1]

Un éclairage sur les sociétés militaires privées par David Hornus dans ce pdf de Infoguerre.

Note

[1] : Le rôle paradoxal des sociétés militaires privées dans le règlement des crises 

À lire également sur les sociétés militaires privées :

- La manipulation de l’information sur les SMP en Afghanistan

- Les fanatiques de la guerre

- Top Secret America : Une Amérique pas si secrète

- Le rôle paradoxal des sociétés militaires privées dans le règlement des crises

- Coups d’états libéraux… Coups de Maître de Guerre privée

- MERCENAIRES SANS FRONTIERES, Les « chiens de guerre » de la mondialisation financière

source: mecanoblog

Tag(s) : #CONFLICTS DANS LE MONDE

Partager cet article