Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les « amis de la Syrie » entravent le règlement de la crise (Moscou)

Le délégué permanent de Russie aux Nations unies, Vitali Tchourkine, estime que les démarches des "amis de la Syrie" ne contribuent pas à régler la crise dans ce pays, car au lieu d'appliquer le plan Annan, ce groupe cherche à renverser les autorités syriennes.

Le 6 juillet, les "amis de la Syrie" se réuniront à Paris à l'initiative du président français François Hollande.

"Nous estimons que les « amis de la Syrie » sont une structure nuisible, car leur activité se ramène de fait à différents subterfuges destinés à renverser le gouvernement en place à Damas et non à des démarches visant à appliquer le plan formulé par Kofi Annan", a déclaré M. Tchourkine à la chaîne de télévision Rossia-1.

Selon le diplomate, il n'existe pas de solutions simples pour sortir la Syrie de la crise.

La Russie propose de convoquer une conférence permettant de mettre gouvernement et opposition à la table des négociations afin de réunir les conditions nécessaires pour appliquer le plan Annan.

D'après les autorités russes, cette conférence pourrait réunir une quinzaine de pays, dont tous les membres permanents du Conseil de sécurité de l'ONU (Russie, Etats-Unis, France, Grande-Bretagne et Chine), le Qatar et l'Arabie saoudite, ainsi que les voisins de la Syrie: le Liban, la Jordanie, l'Irak, la Turquie et l'Iran. Des structures internationales telles que la Ligue arabe, l'Organisation de la coopération islamique, l'Union européenne et l'ONU doivent également prendre part à ce forum qui se réunirait sous l'égide des Nations unies.

Les Etats-Unis et la France se sont catégoriquement opposés à l'idée d'associer l'Iran au règlement de la crise syrienne.

RIA Novosti

© Collage: « La Voix de la Russie »
Imprimer l'article Recommander à un ami Ajouter au blog
Tag(s) : #CONFLICTS DANS LE MONDE

Partager cet article