Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Attendus depuis la conférence F8 de septembre, Facebook lance ses nouveaux services liés à la Timeline. Le réseau des réseaux veut galvaniser les interactions entre ses 800 millions d’usagers et pour cela, une nouvelle génération d’activités entre dans la danse. 

A l’instar du « j’aime » ces actions permettront de dévoiler un peu plus de vos activités et bien sûr de les partager avec vos amis, qui seront sans aucun doute ravis de savoir ce que vous «écoutez», «visitez», «voulez», «cuisinez», «regardez» ou encore où vous «voyagez». Ces verbes se transformeront simplement en hyperliens qui redirigeront vers l’application parallèle interne à Facebook.

Le but pour Facebook est d’enrichir sa plateforme avec un maximum de données interactives à dominante sociale. Ces actions sont conçues pour améliorer la Timeline et vous « aidez » à raconter votre propre histoire. Par ailleurs, ces boutons d’actions représentent une nouvelle façon de distribuer des applications puis qu’ils sont intrinsèquement reliés.

A mesure du temps, de plus en plus d’applications intégreront leurs propres actions et peu importe que vous soyez branché tricot, pêche à la mouche ou encore saut à l’élastique. D’ici peu, tout le monde aura son terme de prédilection à disposition. Sur les 800 millions de membres de Facebook, beaucoup ne manquent pas d’humour, on devrait bien rire avec certains ajouts.

Zuck’ n’oublie pas la communauté de développeurs qui lui est si précieuse. Ceux-ci pourront à loisir imaginer et créer leurs boutons d’actions en fonction du contenu de leurs applications. Les possibilités sont infinies et pour se faire l’avocat du diable, les dérives le sont également.

Pour activer ces fonctionnalités, il suffit d’autoriser une application les prenant en compte, rien de sorcier. Aussi, prudence avec les apps que vous acceptez, beaucoup ne tarderont pas à profiter du phénomène et avec éventuellement de mauvaises intentions.

A ceux qui râleront en entendant cette nouvelle, le site de réseautage propose d’entrée de jeu de désactiver ces fonctions.

Une soixantaine de partenaires ont déjà développé leurs boutons de partage. Les marques ne vont pas tarder à profiter de cette nouveauté pour gagner en proximité avec leurs fans. Par exemple en France, les premiers seront L’Equipe, L’Express et NRJ, qui proposeront des boutons tels que « lire», « écouter» et « regarder».

[blogfacebook]

Tag(s) : #INTERNET - COMMUNICATION

Partager cet article